Bitcoin et la CIA : les projets cryptos de l’Agence dévoilés

Espions et bitcoins en eaux troubles – Si l’on savait déjà, depuis août 2021, que le Mossad (les services secrets israéliens) recrutait des spécialistes en cryptomonnaies, les intentions de la CIA n’étaient encore que des rumeurs. Le directeur de cette agence d’espionnage US vient pourtant de confirmer ses crypto-projets.

La CIA planche sur les technologies blockchains et cryptos

La Central Intelligence Agency (CIA) n’est pas dupe au sujet de Bitcoin (BTC) et des cryptos. Son ancien directeur adjoint, Michael Morell, avait expliqué en avril 2021 que l’agence savait très bien que les activités illégales et le blanchiment d’argent étaient très marginaux dans la cryptosphère, surtout comparés à l’ampleur des exactions réalisées via le système bancaire traditionnel.

La CIA semble même vouloir emprunter le chemin des technologies sous-jacentes aux cryptomonnaies. C’est en tout cas ce qu’il ressort de la récente interview de William Burns, directeur de la CIA, accordée au Wall Street Journal :

« (…) mon prédécesseur (David Cohen) a commencé cela (…) ils ont mis en route un certain nombre de projets différents axés sur les cryptos, tout en essayant d’examiner leurs implications (…)  [les utilisations de ces réseaux décentralisés] pourraient avoir un impact énorme. »

>> Achetez vos bitcoins sur ZENGO, et profitez de 25 $ des cashback en bitcoin, pour 250 $ d’achat en cryptos. Téléchargez l’application et renseignez le code ZENGOJDC à l’inscription <<

Lutte contre les ransomwares au programme de la CIA ?

Évidemment, une des raisons de ce vif intérêt de l’agence d’espionnage US pour la cryptosphère concerne la surveillance des transactions. Le but est en bonne partie de « fournir des renseignements solides » sur le sujet aux autres officines de l’État fédéral américain.

Étudier les actifs numériques et leurs réseaux de transactions est ainsi « une priorité importante, qui concentre des ressources et de l’attention » de la part des agents de la CIA.

Un des principaux sujets de préoccupation de l’agence concerne les ransomwares (ou rançongiciels). Des logiciels qui prennent en otage des données ou des réseaux informatiques entiers, et qui demandent des rançons pour leur libération (et/ou leur non-divulgation au grand public).

« L’une des façons de lutter contre les attaques de ransomwares, et de les dissuader, est de pouvoir s’attaquer aux réseaux financiers qu’utilisent un grand nombre de ces réseaux criminels, ce qui nous amène rapidement à la question des monnaies numériques. »

William Burns

On se souviendra de l’importante paralysie qu’avait créée l’attaque par ransomware de la société d’hydrocarbures Colonial Pipeline en mai 2021, allant jusqu’à provoquer des pénuries de carburant. Et quand ce ne sont pas des bitcoins qui sont demandés, ce sont souvent d’autres cryptomonnaies plus anonymes, telles que Monero (XMR).

Et si vous deveniez plus riche de 25$ en bitcoins en un instant ? En téléchargeant l’application ZENGO et en renseignant le code ZENGOJDC au moment de votre inscription vous profiterez d’une offre exclusive (en contrepartie de 250$ d’achat en crypto, lien affilié)

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour