La fin des paris délirants sur le prix du bitcoin ? Le Royaume-Uni bannit les produits dérivés crypto

Trading du CoinTrading du Coin
4.8
(11)

Fin de la récréation – La Financial Conduct Authority est la régulatrice financière britannique. Elle vient d’annoncer dans un communiqué de presse que la vente de produits financiers dérivés crypto sera proscrite. Cette interdiction sera effective le 6 janvier 2021.

Les produits dérivés crypto ne sont pas faits pour les investisseurs particuliers

C’est ainsi une très mauvaise nouvelle qui tombe pour les plateformes de change offrant ce type de produits d’investissement. L’interdiction concerne les ETN (Exchange Traded Notes), les CFD (Contracts For Difference), les futures (contrats à terme) et les options.

Cependant, cette annonce n’est pas une surprise. En effet, le processus de régulation des produits dérivés crypto est entamé depuis 2018. Les autorités financières avaient notamment rappelé BitMEX à l’ordre.

La protection des investisseurs justifie cette interdiction. D’après la FCA, les investisseurs particuliers ne peuvent pas évaluer avec fiabilité la valeur et les risques des produits dérivés sur les cryptoactifs. En voici donc les raisons supposées :

  • la nature intrinsèque des cryptos (il n’y aurait “pas de base fiable pour leur valorisation”) ;
  • les abus de marché et la criminalité financière (notamment les vols) sur le marché secondaire des cryptoactifs ;
  • la volatilité des prix ;
  • la mauvaise compréhension des cryptos par les investisseurs particuliers, et l’absence de besoin pour ces produits d’investissement.

La FCA donne alors le contexte de cette décision. Le régulateur se base sur le rapport de 2018 émis par l’UK Cryptoassets Taskforce. Ce groupe de travail réunissant le Trésor, la FCA et la Bank of England étudie le sujet depuis plus de deux ans. La consultation de juillet 2019 fournit les détails de sa position.

Philip Hammond, ancien Chancelier de l'Échiquier et initiateur du groupe de travail sur les cryptoactifs.
Philip Hammond, ancien Chancelier de l’Échiquier et initiateur du groupe de travail sur les cryptoactifs.

Quel impact pour les firmes crypto britanniques ?

La FCA a donc préalablement consulté les acteurs de l’industrie. Ainsi, d’après la déclaration complète, 527 parties prenantes ont répondu à la consultation. Et sans surprise, 97 % d’entre elles étaient opposées à la proposition :

  • les cryptoactifs ont une valeur intrinsèque,
  • les investisseurs particuliers sont capables de les valoriser,
  • l’interdiction est disproportionnée et d’autres mesures pourraient achever les objectifs de la FCA,
  • le rapport coûts/bénéfices de ce bannissement n’a pas été correctement évalué.

Malgré une désapprobation unanime, la FCA n’a pas tenu compte des arguments de l’opposition. Le chef de produit de CoinShares, Townsend Lansing, a confié sa déception à CoinTelegraph.

« Nous sommes extrêmement déçus par la décision de la FCA d’inclure les ETN delta 1 (ndlr : sans effet de levier) dans son interdiction de distribution de dérivés crypto aux investisseurs particuliers au Royaume-Uni. Nous-mêmes, et de nombreux autres participants de l’industrie, avons avancé un certain nombre de raisons pour lesquelles une telle interdiction serait malavisée, et ne profiterait pas aux investisseurs. Malheureusement, la FCA a ignoré ces raisons ou les a rejetées avec peu d’informations supplémentaires. »

La décision de la FCA touche donc particulièrement les plateformes régulées proposant uniquement des CFD aux Britanniques. Revolut et eToro, par exemple, ne proposent pas à leurs clients un accès direct aux cryptoactifs.

Cette décision n’affecte pas le trading de cryptos à proprement parler, mais elle marque la désapprobation de la FCA pour cette classe d’actifs. D’autres autorités financières pourraient restreindre à leur tour l’accès aux produits dérivés crypto.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.8 / 5. Nombre de votes : 11

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Morgan Phuc
Co-fondateur de BitConseil et du Journal du Coin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici