Selon la BCE, l’euro numérique aura besoin d’encore 4 ans pour émerger

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Un délai d'attente incroyableSi certains s’inquiètent de l’arrivée de l’euro numérique, perçu comme une menace pour Bitcoin et les cryptos, qu’ils se rassurent : il n’est pas pour demain. D’après la présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, seule « la décision » de le créer ou non sera prise en 2021. Aucun e-euro en vue avant l’horizon… 2025 au moins.

Un processus de décision extrêmement lent…

Cela fait déjà un bon moment que la Banque centrale européenne (BCE) se demande si, oui ou non, elle va se lancer dans la course pour une monnaie numérique de banque centrale (MNBC) propre à la zone euro.

Dans une récente interview donnée à la chaîne Bloomberg, Christine Lagarde a abordé une fois de plus le sujet de l’euro numérique, qui semble si chère à son cœur.

Suite à la consultation publique lancée en octobre 2020 sur une possible version numérique de la monnaie unique, la présidente de la BCE explique que cette consultation sera d’abord analysée, puis cette analyse sera transmise au Parlement européen. Et c’est seulement ensuite – vers la mi-2021 – que le Conseil des gouverneurs de la BCE décidera si l'institution commencera à expérimenter une MNBC ou non.

… et un lancement qui suit la même tendance

Si vous trouviez déjà que ce processus pour simplement prendre une décision était déjà long (la discussion datant de fin 2019), attendez la suite ! D’après Christine Lagarde, il y a peu de chance de voir un euro numérique se concrétiser avant les environs de 2025… et au plus tôt encore.

« L'ensemble du processus – soyons réalistes – prendra à mon avis encore 4 ans, peut-être un peu plus. (…) il s'agit d'un effort technique ainsi que d'un changement fondamental, car nous devons nous assurer que nous le faisons correctement. Nous le devons aux Européens, qui doivent se sentir en sécurité. Ils doivent savoir qu'ils détiennent l'équivalent d'un billet de banque numérique soutenu par la Banque Centrale (…) Nous devons nous assurer que nous n'allons pas casser un système, mais l'améliorer. »

Christine Lagarde

Rappelons en comparaison que, pendant ce temps, la Banque Populaire de Chine a expérimenté concrètement sur le terrain l’échange de l’équivalent de 300 millions de dollars de yuans numériques dans plusieurs grandes villes du pays, et ce, dès octobre 2020.

À ce rythme, la BCE va finir par annoncer sa décision de finalement participer à la course des MNBC au moment où la Chine franchira la ligne d’arrivée, en annonçant un lancement officiel de son e-yuan. Car si l’euro numérique n’arrivera pas avant 4 ans au mieux, son concurrent chinois est bien parti pour être inauguré en même temps que les Jeux olympique d’hiver, organisés à Pékin en février 2022.

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER