La banque qui dirige le monde fan d’Ethereum ? Focus sur le grand n’importe quoi de l’ETF “DeFi” de Goldman Sachs

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Un ETF pas si DeFi que ça – Au cours des derniers mois, l’écosystème de la finance décentralisée (DeFi) a connu une croissance sans précédent. Sans surprise, cet essor a attisé la curiosité des investisseurs traditionnels qui souhaitent désormais s’y exposer. Cette fois-ci, c'est la méga-banque Goldman Sachs qui veut créer son ETF DeFi à la potentielle composition… étonnante.  

Goldman Sachs friande de la DeFi

Après avoir longuement considéré Bitcoin comme un « vulgaire outil de fraude », la méga-banque Goldman Sachs a reconsidéré son jugement en début 2021, en parallèle avec le bull run de Bitcoin. 

Ainsi, après avoir peu à peu accepté l’innovation et l’opportunité d’investissement que représente Bitcoin, l'institution semble désormais s’ouvrir au reste de l’écosystème.

En effet, le 26 juillet, le site de la SEC a publié un dépôt de dossier réalisé par Goldman Sachs vis-à-vis de la création d’un fonds négocié en Bourse (ETF) DeFi. Selon le document, cet ETF « cherche à fournir des résultats d'investissement qui correspondent étroitement, avant frais et dépenses, à la performance de l'indice Solactive Decentralized Finance and Blockchain »

Malheureusement, impossible de trouver la composition dudit indice, car ce dernier n’apparaît pas sur le site de Solactive.

Un ETF “DeFi” à la composition surprenante

Plus loin dans le formulaire transmis à la SEC, Goldman Sachs précise quels types d’actifs seront détenus par ce fonds. Nous apprenons alors que « l'indice est conçu pour offrir une exposition aux entreprises qui sont alignées sur 2 thèmes clés : la mise en œuvre de la technologie blockchain et la numérisation de la finance ».

De ce fait, il semblerait que ni Bitcoin ni Ethereum ni les actifs de la DeFi ne seront compris dans ce fonds. 

En réalité, même si celui-ci ressemble au fonds Blockchain Technology Performance-Index, proposé par Solactive, nous y retrouverons de nombreuses entreprises présentées comme œuvrant pour la démocratisation de la blockchain, bien que ce ne soit pas elles que nous aurions citées en premier au sein de l’écosystème crypto. 

Il est possible de citer des entreprises, comme Nokia, Facebook, Alphabet (la maison mère de Google) ou encore Accenture. Autant dire, pas vraiment les entreprises auxquelles nous aurions pu nous attendre dans un fonds « Blockchain Technology »

Composition du fonds Blockchain Technology Performance-Index de Solactive montrant des entreprises qui n'ont pas grand-chose à voir avec l'univers crypto et blockchain
Composition du fonds Blockchain Technology Performance-Index de Solactive – Source : Solactive

Ce fonds sera vraisemblablement composé uniquement d’actions issues de certains marchés, comme l’explique le document de la SEC :

« L'univers des actions éligibles est composé de titres de capitaux ordinaires, y compris les certificats de dépôt, de sociétés situées à travers les marchés développés et émergents du monde entier, cotés et négociés sur les principales bourses de certains marchés développés, notamment : l'Australie, le Canada, la France, l'Allemagne, Hong Kong, le Japon, la Corée du Sud, la Suisse, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et les États-Unis. »

Goldman Sachs profite du buzzword ? 

Bien que nous n’ayons pas la composition exacte du fonds, si ce dernier venait à reprendre une partie des entreprises listées dans le fonds Blockchain Technology de Solactive, il sera compliqué de comprendre comment celui-ci porte le nom « decentralized finance and blockchain »

Pire encore : nous sommes en mesure de nous demander si Goldman Sachs ne souhaite pas simplement profiter de l’engouement autour de la DeFi, en utilisant ce buzzword pour son nouveau fonds, sans pour autant y intégrer des entreprises de l’écosystème.

En parallèle, l’entreprise Grayscale a aussi créé un indice DeFi, mais qui est lui, tout ce qui a de plus cohérent. En effet, il est composé de 10 actifs, tous issus de la finance décentralisée sur Ethereum, et semble proposer une pondération de chaque actif relativement logique. 

Même si Goldman Sachs n'y comprend de toute évidence pas grand chose, la Finance Décentralisée préfigure l'avenir de l'économie crypto-monétaire. Pour préparer au mieux cet avenir, vous pouvez actuellement obtenir gratuitement jusqu'à 100€ en cryptomonnaies (sous réserve d'un dépôt minimum de 50€) ! Profitez de cette offre, tout en soutenant le travail du Journal du Coin en utilisant ce lien affilié pour vous inscrire sur la plateforme de référence Swissborg (voir conditions de l'offre sur le site officiel).

Auteur

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER