Le minage de Bitcoin persona non grata en Iran – Vaste opération policière sur 50 sites

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Un été particulièrement chaud pour ces mineurs – La police iranienne a lancé des opérations de contrôle pour faire respecter l’interdiction du minage de Bitcoin et de cryptomonnaies ordonnée par le président, Hassan Rouhani. Les descentes récentes ont abouti à une saisie record de matériels de minage.

Les mineurs iraniens font de la résistance

En mai dernier, le président iranien avait annoncé l’interdiction de minage de cryptomonnaies dans le pays jusqu’en septembre, afin de garantir l’accès de la population à l’électricité durant l’été.

La police provinciale iranienne a alors lancé une opération de lutte contre les mineurs récalcitrants. L’Agence de presse de la République Islamique (IRNA) a mis en avant, dans un article du 22 juin 2021, la saisie d'une ferme de minage implantée dans une usine abandonnée de la capitale, Téhéran. La descente a abouti à la confiscation de 7 000 appareils de minage. Selon les estimations des experts du réseau électrique du pays, les mineurs utilisaient près de 4 % de la consommation énergétique quotidienne moyenne en Iran, lorsqu’ils fonctionnaient à plein régime.

Opération de lutte contre le minage de cryptomonnaies en Iran
Opération de lutte contre le minage de cryptomonnaies en Iran

Le chef de la police de Téhéran, Hossein Rahimi, a évoqué des chiffres qui témoignent de la réticence des mineurs à se conformer à l’interdiction temporaire d’exercer. La police aurait en effet trouvé 3 000 autres contrevenants suite aux descentes dans 50 sites, en l’espace de seulement 48 h.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Bitcoin-BTC-trop-tard.png.

Grands ou petits : aucune exception pour la police

Les autorités ne sévissent pas uniquement contre les grandes installations minières. Elles sanctionnent également les mineurs de salon qui opèrent illégalement en utilisant l’électricité ménagère. La police a pris sur le fait 4 mineurs dans une maison de Pakdasht située au sud-est de Téhéran, selon l’article du 22 juin de l’IRNA. Les mineurs interpellés doivent faire face à de lourdes amendes.

L’Iran sévit contre les cryptomonnaies depuis que le pays est confronté à des coupures fréquentes d’électricité. Les mineurs sont souvent pointés du doigt. Avant ces problèmes, les législateurs avaient pourtant donné leur feu vert au minage de cryptos en 2019. Cependant, les mineurs devaient obtenir une autorisation et être soumis à une réglementation spécifique pour continuer leurs activités.

Interdiction iranienne du minage de Bitcoin

L’Iran réprime le minage de cryptomonnaies, alors que Bitcoin (BTC) reste une arme efficace permettant au pays de contourner l’embargo des Etats-Unis et de leurs alliés. Pour le moment, les mineurs iraniens ne peuvent que prendre leur mal en patience, tout en espérant que cette suspension des activités de minage ne devienne pas une décision permanente.

Envie de miser sur Bitcoin et les cryptomonnaies sans finir vos jours en prison ? faites le choix d'une plateforme de trading fiable et régulée, en vous inscrivant sur l'exchange FTX !

Auteur

Fan de Bitcoin, in love de Litecoin, amie d'Ethereum, j'ai une tendance marquée à friendzoner les shitcoins dont le seul projet d'avenir est de vous délester de vos rêves de prospérité ! J'essaie de n'être maximaliste de rien, je recherche plus les convergences entre ancien et nouveau monde Apprentie-mineuse à mes heures :-)

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER