Cryptomonnaie : 1 milliard de $ volés sur les réseaux sociaux – Un bilan dévoilé par les États-Unis

Arnaques sur les réseaux ! – En France, l’Autorité des marchés financiers (AMF) tire la sonnette d’alarme sur les arnaques cryptos qui représentent le quart des escroqueries. Aux États-Unis, la Federal Trade Commission (FTC) sort un rapport sur ces arnaques. Celui-ci met en évidence le cocktail explosif entre les réseaux sociaux et les cryptomonnaies en matière de fraudes.

Scams cryptos sur les réseaux sociaux : les trentenaires ciblés

Un rapport du 3 juin 2022 de la Federal Trade Commission des États-Unis souligne que « les réseaux sociaux et les cryptomonnaies constituent une combinaison explosive pour la fraude ».

Environ la moitié des personnes auraient déclaré avoir perdu leurs cryptomonnaies à cause d’une escroquerie depuis 2021. En effet, elles auraient indiqué que leurs mésaventures avaient débuté via une publication sur un réseau social.

La Commission évoque le chiffre de 46 000 personnes ayant déclaré avoir perdu, depuis 2021, plus d’1 milliard de dollars en cryptomonnaies suite à une arnaque.

Le rapport estime que durant cette période, près de 40 % des pertes à cause d’une fraude provenant des réseaux sociaux, étaient en cryptomonnaies – un chiffre supérieur aux autres modes de paiement.

Instagram, Facebook, WhatsApp, et Telegram seraient les principales plateformes signalées comme étant utilisées par les fraudeurs.

Concernant les victimes, les personnes âgées de 20 à 49 ans seraient 3 fois plus susceptibles de signaler la perte de leurs cryptomonnaies à cause d’un scam. Les trentenaires seraient en outre « les plus touchés ».

arnaque crypto réseaux sociaux

>> Jouez la sécurité, inscrivez-vous sur la référence des exchanges crypto FTX  (lien affilié) <<

Les modes opératoires des escrocs sur les réseaux sociaux

Les fraudes signalées à la Commission ayant pour origine les médias sociaux et ayant entraîné la perte de cryptomonnaies seraient en grande partie des arnaques à l’investissement. 575 millions de dollars des pertes depuis 2021 concerneraient de fausses opportunités d’investissement. Ce montant est bien plus élevé que les autres types de fraudes.

Les cryptos « des fausses promesses d’argent facile »

Les escrocs utiliseraient un mode opérationnel quasi similaire : « des fausses promesses d’argent facile », tout en exploitant le manque de connaissances des victimes sur les cryptomonnaies.

Les scammers proposent des sites web et des applications où leurs cibles sont censées déposer leurs investissements en cryptomonnaies. Dés lors la performance de l’investissement est suivi. Effectuer les retraits du capital des victimes et de leurs gains devient alors un jeu d’enfant.

En réalité, les cryptomonnaies des victimes déposées sur ces sites ou applications sont envoyées vers les portefeuilles des escrocs. Évidemment, les investisseurs concernés ne pourront plus récupérer leurs avoirs.

La cryptomonnaie nouvelle potion d’amour

Les « arnaques à la romance » sont, quant à elles, responsables de la perte de 185 millions de dollars en cryptomonnaies déclarées à la Commission. .

Dans ce type d’arnaque, les escrocs exhibent des signes ostentatoires de richesse à leurs victimes. Charmées, elles sont ainsi convaincues qu’ils sont des experts dans leur domaine. Par la suite, ils proposent des services de conseils et d’aide pour les investisseurs qui souhaitent plonger dans les cryptomonnaies.

Les victimes se rendent compte tardivement qu’ils ont en réalité reçu un tutoriel sur « l’envoi de cryptomonnaies à un escroc ».

Les arnaques par usurpation d’identité

Les arnaques par usurpation d’identité d’entreprises et de gouvernements ont entrainé 133 millions de dollars de pertes en cryptomonnaies depuis 2021. Les escrocs peuvent aller jusqu’à prendre l’identité d’un agent de la police des frontières.

Ces dernières mettent la pression sur leurs victimes pour qu’elles convertissent leur argent en cryptomonnaies. Le prétexte étant que ce procédé vise à protéger leurs avoirs d’un gel « dans le cadre d’une enquête sur un trafic de drogue ». Les faux agents vont ensuite aider ces personnes à envoyer leurs cryptomonnaies à une adresse qui appartient au brigand. Les victimes n’ont alors plus accès à leurs fonds.

Malheureusement, les arnaqueurs profitent de l’essor des cryptomonnaies aux dépens de leurs victimes. Ainsi, les investisseurs doivent apprendre à repérer les drapeaux rouges pour éviter les arnaques cryptos, mais également des arnaques NFT.

Restez loin des spammeurs et escrocs de tout poils, fuyez comme la peste les propositions trop belles pour être vraies et prenez l’habitude de faire preuve d’une saine méfiance. En revanche, apprenez également à accorder une confiance raisonnable aux acteurs respectables et reconnus de l’écosystème. La plateforme FTX rentre sans l’ombre d’un doute dans cette seconde catégorie. Venez acquérir et trader vos premiers bitcoins et autres cryptomonnaies en vous inscrivant sur FTX. Vous y bénéficierez d’une réduction à vie sur vos frais de transactions (lien affilié).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour