Le FBI arrête un développeur Ethereum parti éduquer la Corée du Nord aux cryptomonnaies

Trading du CoinTrading du Coin

Virgil Griffith est un développeur employé par la fondation Ethereum. Il a été arrêté par le FBI après avoir participé à une conférence sur le sujet des cryptomonnaies en Corée du Nord. La cryptosphère a depuis réagi vivement à la nouvelle.

Emprisonné pour une conférence ?

L’annonce est tombée vendredi 29 novembre, sur le site officiel du département de justice américaine : le développeur Virgil Griffith a été arrêté à sa descente de l’avion à l’aéroport de Los Angeles.

Ce dernier est accusé d’avoir violé l’International Emergency Economic Powers Act en se rendant en Corée du Nord. Ce texte de loi impose en effet de sévères limitations aux pays considérés comme des menaces pour les Etats-Unis d’Amérique :

« Le FBI a annoncé aujourd’hui le dépôt d’une plainte pénale accusant M. Griffith d’avoir violé l’International Emergency Economic Powers Act (“IEEPA”) en se rendant en République populaire démocratique de Corée (“RPDC” ou “Corée du Nord”) afin de faire une présentation et fournir des conseils techniques sur l’utilisation des cryptomonnaies et des technologies blockchain pour éviter des sanctions »

Au-delà d’avoir simplement assisté à une conférence, Virgil Griffith est accusé d’avoir fourni une aide à la Corée du Nord afin d’éviter les sanctions internationales s’abattant sur le régime, en lui apportant son expertise sur les cryptomonnaies. Le détail de cette aide paraît pour autant assez floue.

La fondation Ethereum se dédouane

Concernant cet événement malheureux, la fondation Ethereum a répondu aux questions de nos confrères de CoinDesk, se désolidarisant totalement de l’acte en question et rappelant que le voyage de Griffith relevait du “voyage personnel”.

« Nous pouvons confirmer que la Fondation n’était pas représentée, à quelque titre que ce soit, aux événements décrits dans le dossier du ministère de la Justice et que la Fondation n’a ni approuvé ni appuyé un tel voyage, qui était une affaire personnelle. »

Une position compréhensible lorsque l’on sait que Virgil Griffith a réalisé ce voyage, alors même que les différents services de sécurité américains le lui avaient formellement déconseillé.

La Corée du Nord a-t-elle vraiment besoin de conseils ?

Point intéressant de cette histoire : certains des chefs d’accusation retenus peuvent tout de même sembler un peu étonnants. Il paraît en effet assez cocasse de penser que la Corée du Nord ait réellement besoin d’explications concernant l’utilisation des cryptomonnaies pour contourner les sanctions internationales qui la frappent.

Certains, à l’image du crypto-avocat Stephen Palley, contributeur au média The Block, ont ainsi appelé à un peu de nuance : oui, il paraît assez évident que visiter la Corée du Nord quand on vous en a formellement déconseillé l’accès n’est pas l’idée du siècle… Mais une arrestation dans la foulée n’est-elle pas une démonstration de force légèrement exagérée en l’espèce ?

En effet, les rapports de l’ONU documentent depuis plusieurs années une expertise des services nord-coréens en ce qui concerne le détournement et le blanchiment de cryptomonnaies pour se financer. Les derniers chiffres évoquent pour rappel des sommes allant de 500 millions à 2 milliards de dollars volés puis blanchis par les Nord-Coréens, à l’aide ou avec des vols de cryptomonnaies diverses et variées.

Vitalik Buterin, co-fondateur d’Ethereum, s’est exprimé en ce sens sur Twitter : à ses yeux, si les informations données par M. Griffith relevaient bien seulement du domaine public, cette arrestation est pour le moins surprenante. En somme, quoi qu’ait pu raconter M. Griffith, le public nord-coréen présent sur place était probablement déjà bien informé. Affaire à suivre, alors qu’une pétition vient d’être mise en ligne pour appeler à la libération du contributeur étheriste emprisonné.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
Bitcoin
Invité
Bitcoin

Ce qu’il faut retenir de cet épisode est qu’il est une manifestation supplémentaire du caractère non-décentralisé et propriétaire d’Ethereum, 2 boulets qui le rapprochent des monnaies FIAT que tout amateur de crypto se dit vouloir fuir.
Avec Bitcoin, dont le code est public, impossible d’être soupçonner de quoi que ce soit en allant faire des conférences ou de la formation en Corée du nord :-).
Encore un qui pense mal.