Discussion – Amaury Séchet de Bitcoin ABC (1/2)

Trading du CoinTrading du Coin

La Bulle Crypto a eu le plaisir de s’entretenir avec Amaury Séchet, le “dictateur bienveillant” de l’équipe Bitcoin ABC qui a joué un rôle important dans la création et le développement de Bitcoin Cash (BCH). Dans cet épisode, Amaury nous parle de son rôle de lead dev au sein de Bitcoin ABC, de l’histoire de Bitcoin Cash, des nouveautés qui vont arriver dans Bitcoin Cash et des différences entre Bitcoin Cash et Bitcoin (BTC). Le prochain épisode aura pour thématique le dernier fork entre ABC et SV.

La discussion entre La Bulle Crypto & Amaury Séchet (1/2)

Soutenez le podcast :

  • BTC : 1F8mSBpdVSYbW7S5w5zaFRtPkJGAjneFVN
  • LTC : LgKsmiwozmhH4XixzP9iUzHR3DBGtCuo7F
  • ETH (et autres tokens) : 0xe390d66441D0144fd54bd82Bff96B94E7620196f
PARTAGER
La Bulle Crypto
L’équipe du podcast francophone La Bulle Crypto vous propose chaque semaine différents formats d’épisodes pour comprendre précisément le rôle et le fonctionnement de chaque cryptomonnaie, appréhender l’actualité à ne pas manquer et partir faire la connaissance des acteurs de ce domaine.

5 Commentaires

  1. 1 bloc de 1mo c’est 7 tr/s, donc ça fait en gros 200 Millions tr/an sur le réseau.

    Donc si on part du principe que toutes les transactions bitcoin servent à ouvrir un canal de paiement sur le lightning, il faut potentiellement 30 ans pour connecter chaque être humain sur le lightning network.

    Pas très scalable si ?

    • Bonjour Matt,

      Votre raisonnement est relativement correct ! Pour l’affiner un peu plus, nous pourrions nous baser sur la taille des transactions LN et prendre en compte la démographie 🙂
      Mais grosso modo, effectivement avec le modèle actuel (blocs de 1 Mo, SegWit) nous tombons dans ces ordres de grandeur.
      C’est d’ailleurs un des arguments de ceux qui sont en faveur de l’augmentation de la taille des blocs et anti-LN (certains ont même déjà parlé de 1 Go blocs, si les bandes passantes actuelles le permettaient).
      Cependant :
      – Jamais la totalité de la population mondiale n’aura besoin d’ouvrir un canal sur le LN ;
      – Parmi les utilisateurs de Bitcoin, très peu possèdent un nœud complet et encore moins un nœud LN de par la technicité requise à leur installation ;
      – Cela ne prend pas en compte l’arrivée des MAST qui optimiseront la taille des TX, ou la possibilité de regrouper les transactions d’ouverture de canal LN en batches. En combinant différentes techniques, la durée pour ouvrir un nombre aussi grand de canaux pourrait même tomber en dessous d’un an.

      Il est plus probable que le LN se développe à travers des “hubs” : les fournisseurs de services sur BTC, wallets par exemple, se chargeront de maintenir des canaux LN et serviront d’intermédiaires avec les clients légers des utilisateurs. Bien évidemment, cette solution est aussi critiquée…

      Donc oui, aucune solution de scalabilité n’est théoriquement parfaite pour le moment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici