Trading : MACD et stochastique, deux indicateurs de momentum puissants

Dans le dernier volet, nous avons parlé de l’indicateur RSI, très utilisé en analyse technique. Il existe d’autres oscillateurs qui permettent d’aider le trader à prendre des décisions. Le MACD est un indicateur non borné alors que le stochastique, lui est un indicateur borné. Voyons ensemble comment utiliser ces indicateurs !

La chronique des louveteaux vous est proposée en collaboration avec le Trading du Coin et sa solution de trading algorithmique enfin accessible aux particuliers.

Le MACD

Le MACD (Moving Average Convergence Divergence) a été développé par Gerald Appel en 1979. C’est un indicateur qui comporte deux parties : des moyennes mobiles et un histogramme comme suit :

Présentation de l'indicateur MACD
Présentation graphique du MACD

Les paramètres de bases sont les suivants : 26,12,9. Libre à vous de les modifier, mais il faut savoir que ce sont les plus utilisés. Le fait qu’un grand nombre de traders utilise ces paramètres renforce le phénomène de prophétie auto-réalisatrice.

Le MACD est le résultat de la différence entre la moyenne mobile exponentielle à 12 jours et la moyenne mobile exponentielle à 26 jours. La ligne de signal est simplement la moyenne mobile exponentielle à 9 jours du MACD. Enfin, l’histogramme est le résultat de la différence entre le MACD et sa ligne de signal. Lorsque le MACD est situé au-dessus de sa ligne de signal, l’histogramme est vert (au-dessus de 0) et quand la ligne de signal est au-dessus du MACD, l’histogramme est rouge (en dessous de 0).

Certains traders retirent l’histogramme pour n’utiliser que les lignes et d’autres enlèvent les lignes pour ne garder que l’histogramme. Avec le temps, vous verrez dans quelles conditions vous êtes le plus à l’aise.

Le MACD comme indicateur de suivi de tendance :

Pour faire simple, un signal d’achat peut être donné quand le MACD (bleu) croise sa moyenne mobile exponentielle (orange). Le signal sera bien plus pertinent quand cela se situera en zone positive :

Un signal d'achat sur le MACD avec le croisement entre le MACD et sa ligne de signal.
Un signal d’achat donné par le croisement à la hausse entre le MACD et sa ligne de signal

Il est intéressant de ne pas l’utiliser tout seul. Si vous pouvez le combiner avec des notions de supports et de résistances, c’est mieux. Le MACD croise sa ligne de signal à la hausse et le cours franchit une résistance, c’est un puissant signal d’achat. Vous l’aurez compris, l’inverse donne un signal de vente.

Il ne faut pas oublier que c’est un indicateur qui peut donner des signaux avec du retard et parfois de faux signaux. Il arrive que les deux courbes se croisent plusieurs fois d’affilée et par conséquent, cela piège les traders. Aussi, comme pour tout indicateur, les signaux les plus puissants seront ceux donnés dans des unités de temps élevées.

Le MACD, un bon indicateur pour repérer les changements de tendances

Les divergences sont redoutables pour repérer des essoufflements de tendance, voire des changements de tendance. Pour cela, on peut utiliser les lignes ou bien l’histogramme :

Exemple d'une divergence sur le MACD.
Observation d’une divergence sur le MACD

De début janvier 2021 à fin février, le cours et le MACD montraient de la convergence. En effet, le cours et le MACD faisaient de nouveaux plus hauts. En revanche, en avril, le MACD a confirmé plusieurs divergences. On peut voir visuellement qu’il y avait de l’essoufflement au niveau du cours puis un changement de dynamique avec la cassure du dernier plus bas situé à 47 000 $ environ le 15 mai.

Les divergences ne sont pas nécessairement synonyme de changement de tendance. Lorsque le cours est dans une tendance forte, il peut diverger pendant longtemps. Quand on combine divergences et structures de retournement, les signaux sont très puissants.

Le même exercice est possible avec l’histogramme. On peut pour cela utiliser le CarréMACD sur Tradingview. Cet indicateur, qui a le même paramétrage de base que le MACD, permet de mieux visualiser les structures et donc de mieux identifier les divergences :

Divergence repéré grâce à l'indicateur MACD.
Divergence repéré grâce à l’histogramme MACD

Pour repérer des divergences, on cherche des structures en « M » ou en « W ». Ici, on observe deux sommets plus bas sur le MACD alors que le cours fait de nouveaux plus hauts. Lors de la cassure de la ligne de cou (ligne marron), la divergence est confirmée.

Ce système demande de l’entraînement et n’est pas simple pour les débutants. Il sera peut être plus simple d’utiliser les lignes qui sont bien plus rapides à analyser. Choisissez les paramétrages et les visuels qui vous conviennent, c’est important de se sentir à l’aise dans le trading.

Pour terminer sur la partie MACD, on va voir comment invalider des divergences. Comme dit plus haut, les indicateurs donnent parfois de faux signaux et le MACD ne déroge pas à la règle. Voici comment invalider une divergence avec les lignes de tendances :

Exemple d'une annulation de divergence sur le MACD
Exemple d’une annulation de divergence sur le MACD

Comme on l’a vu plus haut, le MACD détecte une divergence qui est confirmée en 1. Le cours rebondit. Lorsqu’on trace une ligne à partir de deux creux sur le MACD, on obtient une ligne de tendance. Si celle-ci est cassée, la divergence est annulée. On peut faire la même chose lorsqu’on observe une divergence en tendance haussière.

Quand on utilise l’histogramme, on peut annuler une divergence de deux manières :

  • En formant une structure inverse à celle initiée M -> W ou W -> M.
Exemple d'une divergence sur l'histogramme MACD
Divergence sur l’histogramme MACD

Comme on l’a vu, le cours fait des nouveaux plus hauts, mais pas le MACD. La divergence est confirmée en 1 grâce à la cassure de la ligne de cou (marron). Ensuite, le MACD dessine un « W », la divergence est donc annulée. Ici, le « M » a été annulé par sa structure inverse le « W ».

  • On peut annuler une divergence si l’histogramme vient casser le sommet le plus haut ou bien le creux le plus bas.
Voici une autre manière d'annuler une divergence grâce à l'histogramme MACD.
Exemple d’une annulation de divergence sur l’histogramme MACD

Vous avez compris, on retrouve une divergence baissière ici. Le cours fait un nouveau plus haut alors que le MACD ne confirme pas. Plus tard, le MACD dépasse l’ancien sommet, la divergence est annulée.

Le stochastique

Le stochastique est un indicateur de momentum borné développé par George Lane. Il est composé de deux lignes : le %K et le %D. Voici le calcul de l’indicateur :

%K = 100 x (( C – Ln ) / ( Hn – Ln ))

avec :

  • C : la dernière clôture
  • Ln : le prix le plus bas des n derniers jours
  • Hn: le prix le plus hauts des n derniers jours

%D = 100 x ( Hx / Lx )

avec :

  • Hx : la moyenne sur x jours de ( C – Ln )
  • Lx : la moyenne sur x jours de ( Hn – Ln )

Graphiquement il est présenté comme suit :

Le stochastique est découpé en deux partie : le %K et le %D. C'est un indicateur borné entre 0 et 100.
Présentation graphique du stochastique

Le stochastique a deux zones importantes : la zone de surachat et la zone de survente. Comme le RSI, c’est un indicateur borné. Au niveau des paramètres, les plus utilisés sont les suivants :

  • 14,5,5
  • 21,5,5
  • 34,5,5

Le stochastique dans un marché sans tendance

Le marché est très souvent sans tendance claire. Il est reconnu plus facile de trader une tendance, car trader dans le sens de la tendance vous apporte des probabilités de gains plus élevées. Dans un marché sans tendance, c’est bien plus compliqué. Le stochastique peut être un très bon indicateur dans ce genre de moments.

Le stochastique est un bon outil dans un marché sans tendance.
Exemple d’achats et de ventes possibles dans un marché sans tendance

Dans cet exemple, le cours d’Amazon est sans tendance claire. Lorsque le stochastique est en zone de surachat, vous pouvez trouver une localisation de vente et quand le stochastique est en zone de survente, vous pouvez chercher une localisation d’achat. Attention, si vous vous contentez d’acheter et de vendre quand le stochastique arrive dans les zones extrêmes, vous n’aurez pas un bon ratio gain/perte.

Il faut associer l’indicateur à d’autres concepts comme les supports et les résistances, les structures (en « M » ou en « W » ). Comme dans toute stratégie, il faut la tester et vérifier le risk/reward, le winrate etc.

Prenons un exemple qui vous permet éventuellement de commencer une stratégie :

Exemple d'une stratégie de trading avec le stochastique.
Exemple d’une stratégie de trading avec le stochastique

Dans cet exemple, on a défini le support et la résistance de ce range. Début mars, on arrive sur support et le stochastique est en zone de survente. On peut chercher une localisation d’achat. On voit que le support joue son rôle grâce à cette mèche. À la clôture de la bougie, on décide de placer un long (achat avec levier) avec un stop loss placé sous la mèche. La prise de bénéfice se fait dans cet exemple sur la résistance, zone où le cours a de grandes chances de se faire rejeter. Le risk/reward de ce trade est de 2,9. Pour pouvoir la mettre en place, il faudra statistiquement que votre stratégie soit gagnante plus de 27 % du temps.

Le stochastique dans un marché en tendance

Exemple d'utilisation du stochastique en tendance haussière forte.
Utilisation du stochastique en tendance haussière

On voit que la tendance est haussière sur cet actif. Le but dans une tendance haussière est d’acheter toutes les corrections, car les probabilités sont bonnes dans le sens de la tendance. On peut trouver une localisation d’achat quand le stochastique vient de la zone de surachat et qu’il croise bullish ( %k croise à la hausse %D ). Dans cet exemple, vous pouviez acheter quatre fois en moins de deux mois et revendre dans la zone de survente.

Le stochastique comme indicateur à contre-tendance

Nous avons vu que le stochastique peut donner des signaux intéressants dans un marché en range comme dans un marché en forte tendance. Il est aussi possible de l’utiliser pour trouver un top local dans un marché en tendance haussière ou un point bas dans un marché en tendance baissière. Voici quelques idées possibles :

  • achat : quand %D est survendu puis franchit la zone de survente à la hausse.
  • vente : quand %D est en zone de surachat et qu’il franchit la zone de surachat à la baisse.
  • achat : quand %K croise %D à la hausse (croise bullish).
  • vente : quand %K croise %D à la baisse (croise bearish).

Il faudra faire attention à ces signaux, car il faudra d’autres éléments pour confirmer un achat ou une vente. En effet, dans une forte tendance haussière, le stochastique peut passer de surachat à la zone neutre plusieurs fois sans que l’actif ne connaisse réellement une correction.

Le stochastique montre aussi des divergences. On en a parlé dans la partie sur le MACD, c’est le même principe. Voici un exemple qui montre l’essoufflement d’un mouvement :

Une divergence détectée grâce au stochastique
Exemple d’une divergence haussière sur le stochastique

Dans cet exemple, on voit que le cours fait de nouveaux plus bas alors que le stochastique diverge. Une divergence haussière ne signifie pas que la baisse est officiellement terminée, mais que les vendeurs s’essoufflent. À la suite de cela, le cours a construit un range. Bien entendu, la même chose est possible avec une divergence baissière.

Le stochastique comme indicateur de retournement de tendance

Le stochastique peut donner des indices concernant un probable retournement de tendance. Lorsque le cours est en très forte tendance haussière, le stochastique peut rester très haut pendant longtemps. Quand il quitte cet état, nous assistons probablement à un retournement de tendance. Le stochastique ne doit pas être utilisé seul. Il faut des confirmations de structure par exemple.

Exemple de retournement de tendance détecté par le stochastique
Exemple de retournement de tendance détecté par le stochastique

On voit que le stochastique reste pendant plusieurs semaines/mois collé aux plus haut dans la zone de surachat. Une fois qu’il quitte cette zone, l’actif corrige fortement avant de reprendre une nouvelle tendance haussière. Le S&P 500 est un excellent exemple et de nombreux exemples sont possibles lors de bulles spéculatives comme dans les années 2000.

Il est aussi possible de se servir de trendlines pour repérer une tendance saine. Lorsque la trendline est cassée, l’actif a de fortes probabilités d’avoir terminé sa tendance. Prenons l’exemple du Bitcoin en 2021 :

La trendline sur le Bitcoin montre une forte tendance haussère jusqu'à ce que celle-ci ne soit cassée. C'est la fin de la tendance haussière.
Exemple de l’utilisation de trendlines sur le stochastique

Si on regarde le Bitcoin en unité de temps 3 jours, le stochastique avec le paramétrage 34,5,5 montrait une forte tendance haussière sur le Bitcoin depuis 2020. La trendline a plusieurs fois servi de support et montrait même que la tendance restait intacte pendant le krach covid en mars 2020. Le 13 mai 2021, la trendline a cassé et la confirmation pouvait se faire avec le changement de dynamique sur le cours à la même date. La suite, c’est 40 % de baisse. L’actif a connu un retournement de tendance à la suite de cette cassure.

Le MACD et le stochastique sont deux outils de momentum très intéressants. Chacun d’eux a ses particularités et il faudra que vous trouviez les indicateurs avec lesquels vous êtes le plus à l’aise et ceux qui vous permettent d’être rentable. La rentabilité sur les marchés financiers n’est pas dépendant d’un outil en particulier. Il faut aussi prendre en compte la gestion de risque, la psychologie et d’autres facteurs. Le stochastique peut vous donner de très bons signaux de retournements de tendance, mais il ne sera jamais suffisant à lui seul. C’est la même chose pour le MACD ou d’autres indicateurs présentés dans les Louveteaux de Wall Street.

Est-il possible d’être gagnant à tous les coups ? Que le cours de Bitcoin soit en pleine forme, ou traverse des turbulences, le Trading du Coin vous propose d’accroître vos chances de réussite. En effet le Trading Du Coin permet aux particuliers d’accéder à un outil de trading algorithmique et 100% automatisé. Réel mécanisme tendanciel, cet outil a été conçu pour s’adapter aux retournements de marché et se positionner sur les crypto actifs les plus dynamiques du moment.

crpto_me

Oenologue de formation, j’ai voyagé dans différents pays et découvert le Bitcoin et les cryptomonnaies. Je me suis notamment formé à l’Analyse Technique et je souhaite partager mes connaissances. Je continuerai à apprendre et à partager.

Recevez un condensé d'information chaque jour