La baleine Solend déplace des fonds sur Solana

Une baleine se réveille – Solend est un protocole de lending déployé sur la blockchain Solana. Celui-ci s’est retrouvé sous le feu des projecteurs, après qu’une baleine a mis en danger sa solvabilité. Après une gestion discutable de l’affaire, celle-ci pourrait connaitre un bon dénouement pour Solend.

Les prémices de l’affaire Solend

Depuis plusieurs jours, le protocole Solend est au cœur de l’actualité. Revenons ensemble sur les prémices de cette affaire. 

Le 15 juin dernier, Rooter, le développeur de la plateforme DeFi Solend, a lancé un appel sur Twitter. Ainsi, celui-ci cherchait à entrer en contact avec le propriétaire de l’adresse Solana « 3oSE…uRbE ». 

En pratique, le propriétaire de cette adresse était à l’origine d’un important prêt sur le protocole Solana. Ainsi, celui-ci avait emprunté 100 millions d’USDC en collatéralisant 5 millions de SOL.

Cependant, suite à une baisse importante du SOL, sa position était en passe d’être liquidée. Malheureusement, les échanges décentralisés de Solana n’auraient probablement pas disposé de suffisamment de liquidité pour absorber le volume de cette liquidation. 

Les conséquences auraient pu être catastrophiques. En effet, le manque de liquidité aurait pu entrainer une baisse importante du cours du SOL sur les DEX, donc d’autres liquidations en cascades

Faute de réussir à contacter 3oSE…uRbE, les développeurs de Solend proposé à la gouvernance décentralisée de prendre contrôle de ses fonds pour liquider la position en gré à gré. Une proposition qui n’a vraiment pas plu à la communauté, du fait de son caractère extrêmement centralisé, bien loin des idéaux de décentralisation de la DeFi. 

Première proposition SLND1.
Première proposition SLND1.

Face au tollé qui s’en est suivi, les développeurs ont finalement fait annuler cette première proposition, lors d’un deuxième vote via le module de gouvernance. 

>> La DeFi vous semble compliquée ? Choisissez la simplicité, inscrivez-vous sur Binance (lien affilié)<<

Une troisième proposition plus raisonnable 

Le 21 juin, au lendemain de l’annulation du 2e vote de gouvernance, les développeurs de Solend sont revenus vers la communauté avec un plan d’attaque plus décentralisé. 

Ainsi, la proposition SLND3 présentée via le module de gouvernance vise à mettre en place 4 modifications du protocole : 

  • Introduire une limite d’emprunt de 50 millions de dollars par compte. Toute dette supérieure à cette limite pourra être liquidée, quelle que soit la valeur de la garantie.
  • Cette mesure sera mise en place progressivement en commençant par une limite d’emprunt par compte de 120 millions de dollars US et en la réduisant progressivement jusqu’à ce que 50 millions de dollars soient atteints. Une réduction de 500K$ par heure sera visée.
  • Réduire temporairement le facteur maximum de liquidation de 20% à 1%. Cela plafonne le montant qui peut être liquidé en une seule transaction.
  • Réduction temporaire de la pénalité de liquidation pour les SOL de 5% à 2%. Cela devrait permettre de réduire le spam des liquidateurs tout en offrant un bonus suffisant pour que les liquidateurs rentrent dans leurs frais en cas de dérapage.

L’ensemble de ces modifications ont plusieurs effets. Dans un premier temps, elles permettent d’éviter qu’une telle situation se répète. Dans un second temps, elle permet d’assurer la liquidation de la position à risque, en minimisant au maximum les effets de bords qu’elle pourrait avoir sur le réseau. 

Sans grande surprise, cette proposition a été acceptée par la communauté. 

Résultat du vote de SLND3.
Résultat du vote de SLND3.

Le réveil de la baleine 

En parallèle du vote de SLND3, un nouveau rebondissement est survenu dans cette affaire. Ainsi, les multiples tentatives de prise de contact avec la baleine ont finalement abouti. 

Le 21 juin, les équipes de Solend ont annoncé avoir finalement réussi à prendre contact avec la baleine

Solend entre en contact avec la baleine.
Solend entre en contact avec la baleine.

Après discussions, ces dernières ont réussi à trouver un accord avec la baleine. En pratique, l’utilisateur a accepté de séparer sa position entre plusieurs plateformes de lending, aussi bien décentralisée que centralisée. 

Par conséquent, l’utilisateur a déplacé 25 millions de dettes en USDC vers la plateforme de lending Mangomarkets. Cela représente 25% de sa position initiale. Une première action qui permet de désamorcer la situation. 

« Cela ne résout cependant pas complètement le problème, puisque le grand mur de liquidation existe toujours. Nous sommes en contact avec l’équipe de Mango et 3oSE…uRbE pour trouver un plan à long terme. »

Par la suite, la baleine a assaini une nouvelle fois sa position en remboursant une partie de sa dette, à hauteur de 1,5 million d’USDC.

L’affaire n’est pas pour autant clôturée. Cependant, Solend a su revenir en arrière sur ses décisions quelque peu discutables, pour préférer une résolution plus décentralisée. 

Cette affaire n’est donc pas sans rappeler celle ayant eu lieu sur le protocole Juno en mai dernier. En effet, une baleine s’était vu confisquer l’équivalent de 35 millions de dollars par la gouvernance du protocole.

Séduit par le chant des baleines ? Évitez cependant de laisser des sommes importantes sur un protocole DeFi. Le conseil vaut aussi pour les CEX. Pour investir dans les cryptos l’esprit tranquille, inscrivez-vous sur Binance (lien affilié).

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour