SEC

La SEC suspend les ETN Bitcoin et Ethereum qu’elle avait accepté mi-août

Trading du CoinTrading du Coin

Après que la SEC (Security & Exchange Commission) ait refusé plusieurs ETF fin août, on apprenait le lendemain que ces refus ne seraient peut-être pas définitifs. Aujourd’hui, on apprend que la SEC nous la fait encore à l’envers :  après avoir laissé un ETN Bitcoin, d’origine suédoise, s’échanger en dollars US mi-août dernier, elle suspend les échanges relatifs à ce produit financier.

La SEC : après le « non mais peut-être » des ETF, c’est le « oui mais non » des ETN

L’ETN (Exchange-Traded Note) Bitcoin dont est issu le CXBTF est exploité par Tracker One depuis mai 2015, sur la version suédoise du NASDAQ. Disponible seulement en euros ou en couronnes suédoises avant la mi-août, il avait alors été rendu accessible aux investisseurs américains, car échangeable en dollars US.

Le CETHF, ETN de Tracker One sur Ethereum (ETH), avait lui été créé en octobre 2017.

C’est via un communiqué de presse que la SEC a donc annoncé sa décision de suspendre le CXBTF et le CETHF sur les marchés américains, interdisant leur échange en dollars américains, au moins jusqu’au 20 septembre.

Dans ce communiqué, notamment repris par Cointelegraph, on pouvait lire :

« La Commission a suspendu temporairement les transactions sur les titres CXBTF et CETHF en raison de la confusion parmi les acteurs du marché concernant ces instruments (…) La Commission avertit les courtiers, les actionnaires et les acquéreurs potentiels (…) si un courtier (broker) ou un revendeur (dealer) entre dans une offre en violation des règles, la Commission examinera la nécessité de prendre rapidement une action coercitive ».

whale
Whale, HODLeur de la première heure, attendant patiemment l’approbation d’un ETF Bitcoin.

La SEC au service des investisseurs, vraiment ? Le pompier incendiaire

Immédiatement après l’annonce, un fort volume à la vente s’est produit, notamment sur les cours du bitcoin, aggravant la semaine baissière juste avant sa clôture weekly (bougie des mouvements du cours du BTC sur toute la semaine).

Désormais, les investisseurs aux États-Unis n’ont donc temporairement plus accès à ces ETN, alors que les investisseurs hors des USA peuvent toujours les échanger normalement.

Cela fera sûrement plaisir (ironie) aux investisseurs américains qui avaient déjà misé dedans, ces ETN ayant suscité un fort enthousiasme dans le pays, car ils n’auront plus le droit d’y toucher pendant au moins 10 jours. Souhaitons-leur qu’il n’y ait pas une très forte variation des cours dans l’intervalle !

Le pire reste le prétexte présenté par le régulateur américain : « un manque d’informations actuelles, cohérentes et précises » d’après CCN, alors que, comme nous l’avons précisé plus haut, ces instruments financiers existent sur une bourse européenne depuis 2015 pour le CXBTF et 2017 pour le CETHF… Qui se dit « magouilles et manipulations » parmi les lecteurs ? Surtout que la décision tombe un dimanche, juste avant la clôture weekly, comme précisé plus haut.

Nous n’avons plus qu’à patienter (encore et toujours avec la SEC) pour savoir si cette suspension « temporaire » s’éternisera après le 20 septembre. Cela tombe bien, sa décision pour accepter ou non l’ETF VanEck-SolidX doit aussi tomber fin septembre… À moins que le régulateur américain, encore une fois, ne prenne pas de décision et nous fasse attendre…

Sources : CoinDesk ; CoinTelegraph ; CCN || Image from Shutterstock

PARTAGER
Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

2 Commentaires

  1. Comme d’habitude ils jouent sur les baisses du Bitcoin, ça amuse la SEC de voir qu’elle influe autant sur le Bitcoin. Voilà comment les grands de ce monde parviennent à manipuler les cours et à faire perdre beaucoup d’argent à de nombreux investisseurs pour les décourager d’investir dans le Bitcoin et ses cryptomonnaies adjacentes. Les riches veulent t’ils voir d’autre riche à côté d’eux ? la question parraît enfantine dit comme ça mais au moins tout le monde comprends… la réponse est non ils ne veulent pas vous voir le devenir.
    Arrêter donc d’écouter ses sociétés qui vous manipulent, prenez vos propres décisions, comme ce fut le cas il y à un an. Au moment ou les grands de ce monde ne croyez pas aux cryptomonnaies et ne cherchez pas à influer dessus.
    Stopper vos inquiétudes, car c’est en agissant ainsi que nous faisons tous chuter les cryptomonnaies. Nous n’avons pas besoin de ces sociétés pour faire monter le bitcoin. Quant elles verront que sans elles nous parvenons à avancer, là croyez-le ou pas mais je reste convaincu que la SEC et bien d’autres sociétés derrière s’ouvriront à la Cryptomonnaie en à peine quelques jours et les revirements de situation de la SEC n’influeront plus et ce sera fini de nous manipuler. Ils se plieront à ce que nous décidons tous pour faire monter le Bitcoin et non l’inverse.

    Vous voulez voir votre monnaie progresser, cessez d’écouter ces puissantes sociétés qui ne veulent pas vous voir devenir riche du jour au lendemain et prenez les devant. Cessez de vendre dès que tel ou tel groupe vous annonce des refus, ils n’attendent que ça que vous preniez la fuite.

    Il est temps de faire remonter le cour, et c’est maintenant.

    • Entièrement d’accord, il faut cesser le jeux des supposer protecteur des investisseurs, Acheter/Vendez votre voiture/bateau/terain en BTC ou autres, prélever la taxe qui leur ai dû et imposer ce mode monétaire et laisser les s’ajuster au mouvement d’argent.
      Les baissent les plus longues ou les pertes les plus grosses sont toujours lier à leurs intervention. ont peux vivre très bien avec les mouvements normal des cryptos, un jours ont gagne des fois ont perd mais dans l’ensemble nos porte monnaie se porte très bien sans leurs intervention !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.