La folie des ETF s’empare des cryptos

Trading du CoinTrading du Coin

Après l’arrivée des futures (contrats à termes) sur Bitcoin le 18 décembre 2017, l’annonce du lancement, 17 janvier dernier, des deux premiers ETF basés sur la blockchain avait fait pas mal de bruit, au vu du temps qu’il avait fallu pour que la SEC américaine finisse par en accepter un. Depuis c’est une véritable pluie d’ETF qui tombent sur l’univers des cryptos (tout cela en à peine quelques mois donc !).

Les ETF – pour « Exchange Traded Funds » – Fonds Négociés en Bourse, ou encore « Trackers », sont des fonds indiciels côtés en bourse qui répliquent la performance d’un indice, regroupant par exemple plusieurs actions. L’exemple le plus simple d’ETF que tout le monde connait en France sont les fonds répliquant l’indice CAC40 (qui se base sur le cours des actions des 40 plus grosses entreprises françaises).

Comme nous le disions en introduction, on n’arrête plus les ETF basés sur les cryptos et la blockchain, ici ce n’est pas moins de quatre nouvelles sur le sujet que nous allons aborder.

Le groupe canadien Horizons lance un ETF blockchain à la Bourse de Toronto

D’après Bloomberg, qui a relayé l’annonce du lancement ce 20 juin, le nouvel ETF qui sera abrégé BKCH est basé sur le « Solactive Blockchain Technology and Hardware Index », qui inclue notamment des entreprises majeurs dans le secteur des matériels technologiques, tels que Nvidia, Intel et AMD.

Le tout premier ETF basé sur la blockchain au Canada avait été approuvé et lancé en février dernier par Harvest Portfolios, et Evolve Funds en avait également créé un autre depuis. Le BKCH sera ainsi le troisième ETF canadien.

Reality Shares a lancé un nouvel ETF blockchain axé sur les sociétés chinoises

Parmi les deux premiers ETF blockchain lancés le 17 janvier 2018, Reality Shares était à l’origine de celui appelé ETF Reality Shares Nasdaq NexGen Economy (abrégé BLCN).

Comme l’explique CCN, le groupe a annoncé le lancement du nouvel ETF Reality Shares Nasdaq NexGen Economy China (abrégé BCNA), qui sera axé sur les sociétés chinoises qui investissent dans des projets de blockchains.

D’après le CEO de Reality Shares :

« La Chine devient rapidement un épicentre mondial pour l’innovation blockchain. En 2017, la nation a déposé plus de brevets liés à la blockchain que n’importe quel autre pays dans le monde, et le gouvernement chinois a récemment approuvé la technologie blockchain comme une « percée économique ». »

Les jumeaux milliardaires Winklevoss acquièrent un brevet pour ETF crypto

Après être entrés dans l’histoire de la crypto en devenant les premiers milliardaires grâce à leurs investissements dans le Bitcoin, les frères Winklevoss n’ont pas cessé de contribuer au développement de l’univers des blockchains, notamment via leur plateforme d’échange Gemini.

Ici, nous avons appris par FinanceMagnates qu’ils ont obtenu, ce 19 juin, un brevet pour des produits négociés en bourse  de type ETP (qui comporte notamment les ETF) par le Bureau des brevets et des marques des États-Unis.

Restera aux jumeaux Winklevoss à réussir à faire passer leur ETF aux exigences de la SEC (Securities and Exchange Commission).

Même la banque multinationale Goldman Sachs explore les dérivés de crypto

Ce montrant autrefois plus souvent hostile que positive envers les cryptomonnaies, la banque Goldman Sachs commence à changer de ton depuis un certain temps, et elle annonce désormais qu’elle explorerait également des fonds dérivés basés sur les blockchains.

D’après le Cointelegraph, le premier groupe bancaire d’investissement des États-Unis, par la voix de son COO (Chief Operating Officer) David Solomon, aurait déclaré que le but de ses explorations est de « faire évoluer leur business et de s’adapter à l’environnement » des cryptomonnaies.

Il y a quelques années, le discours n’était pas le même, mais le nombre croissant de leurs clients souhaitant et leur demandant de pouvoir investir dans les cryptos semble faire infléchir la méga banque. Prise à son propre jeu de gagner de l’argent à tout prix ?

Accroissement des investissements et de la liquidité, ou risques de manipulations majeures ? Tout n’est pas tout noir ou tout blanc, mais la bonne nouvelle de l’arrivée de gros portefeuilles et d’investisseurs institutionnels a forcément son revers de la médaille, avec l’arrivée de gros joueurs pas toujours très « fairplay » (c’est le moins que l’on puisse dire).

Sources : FinanceMagnates ; CoinTelegraph ; Cryptovest || Image from Shutterstock

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar