SEC

Historique : l’ICO de Blockstack approuvée par la SEC

Trading du CoinTrading du Coin

La Securities and Exchange Commission (SEC) est plutôt connue pour ces actions hostiles contre les ICO qui ressemblent de trop près à des émissions de securities non déclarées. Mais ici, la SEC vient officiellement d’approuver un projet d’ICO conforme à son « Règlement A+ », et c’est une première historique !

Près d’un an et 2 millions $ investis pour l’approbation de la SEC

La startup Blockstack l’annonce fièrement sur son blog : elle a obtenu le feu vert de la SEC pour lancer, dès ce 11 juillet, une émission de tokens de 28 millions de dollars, en vertu du Règlement A+.

Ce règlement est une alternative à l’introduction en bourse (IPO) destinée aux jeunes entreprises ayant besoin d’un financement anticipé. C’est la première fois qu’il s’applique à un projet de crypto-startup.

Blockstack se présente comme un réseau informatique décentralisé avec un écosystème d’applications, basé sur sa propre blockchain et tokens natifs, appelés Stacks (STX).

D’après le document descriptif de son ICO, l’utilité des tokens Stacks est la suivante :

« La possession de tokens Stacks permettra aux utilisateurs d’effectuer certaines actions sur le réseau Blockstack, comme la création ou “l’enregistrement” d’actifs numériques en brûlant les jetons comme “carburant”, ou pour effectuer des transactions sur le réseau en transférant les tokens (…) ».

Cette ICO vise à accélérer la croissance du réseau de Blockstack, qui comporte déjà 165 applications décentralisées (dApps).

Obtenir le précieux sésame de la SEC aura toutefois été un travail de longue haleine : Muneeb Ali et Ryan Shea, les fondateurs de Blockstack, expliquent qu’il leur aura fallu 10 mois de travail et environ 2 millions de dollars pour être conforme au Règlement A+.

Une première qui ouvre la voie officielle aux petits investisseurs

Jusqu’ici les ICO avaient seulement réussi, au mieux, à se faire reconnaître auprès de la SEC avec le Règlement D. Ce dernier est déclaratif et ne nécessite pas l’approbation de la SEC, mais il se limite uniquement aux investisseurs qualifiés (autrement dit, aux fonds d’investissements).

Blockstack avait déjà réussi à lever 47 millions de dollars en 2017 auprès de fonds institutionnels, grâce à ce règlement D. Avec cette nouvelle approbation A+, les investisseurs particuliers pourront également participer à l’ICO de Blockstack. Le minimum d’investissement sera de 100 $.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar