ESMA ICO

L’ESMA renouvelle ses restrictions sur les CFD, notamment ceux sur les cryptos

Trading du CoinTrading du Coin

L’ESMA (l’autorité européenne des marchés financiers, ou AEMF) s’était déjà exprimée en fin d’année 2017 sur les ICO (Initial Coin Offerings), pour expliquer les risques aux investisseurs et les règles qui s’appliquent aux porteurs de projet d’ICO. L’ESMA avait plus récemment émis des restrictions sur les CFD (« Contracts For Difference ») et elle vient désormais de les renouveler, en apportant quelques précisions au passage.

Dans un communiqué sur son site internet officiel, l’autorité financière européenne explique qu’elle « renouvelle la restriction sur la commercialisation, la distribution ou la vente de contrats de différence (CFD) aux clients particuliers, en vigueur depuis le 1er août, à compter du 1er novembre 2018, pour une nouvelle période de trois mois. » – soit jusqu’au 1er février 2019.

Approuvé par le Conseil de surveillance de l’ESMA ce 26 septembre 2018, le renouvellement de restriction comprend plusieurs éléments dont certains concernent l’or, les indices boursiers, les devises et également les cryptodevises.

Concernant plus spécifiquement nos chères cryptomonnaies, il y a ainsi une limite d’effet de levier sur l’ouverture d’une position par un client particulier, qui est de 2 pour 1 pour les CFD.

Plus généralement, il y a également une obligation de « protection contre le solde négatif », qui doit garantir une limite de pertes pour les clients particuliers.

Il y aura aussi un nouvel élément obligatoire à mentionner : les courtiers devront indiquer le pourcentage de comptes particuliers qui sont en perte d’argent.

L’ESMA doit encore traduire ce renouvellement de restrictions sur les CFD dans les langues officielles de l’UE avant de publier un avis officiel sur son site internet. Ce n’est qu’à ce moment-là que la mesure pourra être publiée au Journal officiel de l’UE, et ainsi s’appliquer à compter du 1er novembre 2018, pour 3 mois, jusqu’au 1er février 2019.

Nous vous rappelons qu’effectivement les CFD sont des instruments financiers risqués. Car contrairement aux exchanges de cryptos où, bien que vous ne possédiez pas les clés privées, vous êtes propriétaires de vraies cryptomonnaies, les CFD ne sont que des contrats entre le courtier et le trader, il n’y a pas de vraies cryptos sous-jacentes à ce contrat. Saluons donc ici les efforts de l’ESMA, qui vont clairement dans le bon sens.

Source : ESMA || Image from Shutterstock

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar