Le directeur du FBI préoccupé par les cryptomonnaies

Trading du CoinTrading du Coin

Le sujet des cryptomonnaies fait de plus en plus de bruit au Sénat américain. Si la principale préoccupation récente des élus américains était encore la libra de Facebook, il semblerait que les cryptomonnaies historiques ne soient pas oubliées : interrogé en commission, le directeur du FBI a affiché un pessimisme certain vis-à-vis de ces nouveaux actifs numériques.

Crypto-problème

Initialement convoquée par le sénateur Mitt Romney, le sujet de cette réunion était notamment la sécurité intérieure américaine et les menaces pesant sur elle. Evidemment, le sénateur a souhaité revenir sur les difficultés que pose – selon lui – le suivi des transactions crypto :

« Je ne fais pas partie du Comité des banques. Je ne comprends pas comment fonctionnent les cryptomonnaies. Il me semble qu’il est plus difficile de faire notre travail quand nous ne pouvons pas suivre l’argent et je me demande s’il ne faudrait pas faire des efforts dans notre pays pour nous occuper des cryptomonnaies. », Mitt Romney.

Christopher A. Wray, directeur du FBI, faisait partie des personnalités convoquées pour s’exprimer sur le sujet. Selon lui, les cryptomonnaies représentent déjà un problème appelé à s’accentuer :

« Pour nous, les cryptomonnaies sont déjà un problème important et nous pouvons facilement prévoir que [les choses iront en s’aggravant]. Il m’est plus difficile de dire si une réglementation [particulière] changerait la donne », Christopher A. Wray, directeur du FBI.

Le sujet phare des hautes sphères

Les États-Unis ne sont pas les seuls à débattre activement des cryptomonnaies. À travers le monde, états et régulateurs s’activent pour tenter d’encadrer ou de dompter les cryptomonnaies. C’est le cas notamment de la Chine en passe de lancer sa propre crypto étatique,  ou de la France qui souhaite la création d’un crypto-euro.

Dans ce contexte de concurrence effrénée, M. Wray a précisé que sa préoccupation première concernait bien le suivi des flux cryptomonétaires utilisés à des fins illicites, mais que ce risque s’inscrivait dans un « panel plus large de cyber-menaces ».

Cette problématique de cybersécurité fait la Une de plus en plus régulièrement, alors même que certains Etats – comme la Corée du Nord – sont très souvent accusés par les instances internationales d’utiliser de façon détournée des cryptomonnaies pour financer leurs desseins discutables. 

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Poster un Commentaire

avatar