Taker Protocol, ou comment liquéfier vos NFT

NFT

Initialement popularisés par les artistes numériques pour propager leur art, les NFT sont en pleine mutation. Ces tokens aux caractéristiques uniques endossent peu à peu des rôles divers et s’invitent dans de nombreux pans de l’écosystème crypto.

Taker protocol a pour vocation de s’appuyer sur leurs particularités afin de les intégrer au secteur de la DeFi. Un enjeu majeur qui pourrait bien propulser le format ERC721 et ses accumulateurs compulsifs vers une nouvelle dimension d’opportunités.

Cet article promotionnel vous est proposé en collaboration avec Taker Protocol.

Taker Protocol : liquidités contre NFT

Taker est un protocole qui transcende les limites des NFT. En tant qu’heureux possesseur d’un actif numérique non fongible, vous pouvez désormais emprunter des fonds sous forme de stablecoins en délégant temporairement votre propriété aux prêteurs du protocole.

Token Protocol a réussi le pari d'integrer des NFT à la logique de pools de liquidités si populaires dans l'ecosystème DeFi
Taker Protocol propose un modèle original pour collatéraliser les NFT

Pour ce faire, Taker veut devenir une solution interopérable et cross-chain venant optimiser les liquidités du secteur NFT. Un pan entier de l’univers cryptographique qui, malgré l’engouement qu’il déclenche, reste encore majoritairement une terre d’opportunités à défricher. 

Taker prévoit d’être la première application de prêt NFT à prendre en charge les jetons Uniswap « LP » V3. En effet, la célèbre licorne joue aujourd’hui un rôle de pionnier dans la diversification monétaire de ces token uniques. Une stratégie ayant pour but d’ouvrir un nouveau flot de liquidité siglée « NFT »

En prenant en compte les token Uniswap "LP" V3, Taken Protocol compte bien récuperer une belle part des liquidités présentes sur le célèbre DEX crypto
L’objectif de Taken Protocol ? Rediriger les liquidités de la DeFi vers les NFT

Faciliter une intégration des NFT aux dernières évolutions de la DeFi

Malgré ses records, la famille d’actif des crypto non-fongibles souffre encore de nombreux problèmes que Taker prétend résoudre :

  • Manque de liquidités et d’outils pour y remédier
  • Impossibilité de tirer parti des oracles traditionnels dans l’estimation d’une valeur éminemment subjective et par nature non linéaire
  • Impossibilité d’inclure les NFT dans les pools de yield farming ou de liquidity mining 

Pour y remédier, Taker exploite la puissance des smart-contract et un système de gouvernance communautaire. En effet, une DAO, ainsi qu’une multitude de « sous-DAOs » assumeront au quotidien les consensus d’utilisation.

Taken Protocol accepte toutes sortes de NFT, depuis le pixel-art jusqu'aux métavers en passant pas la DeFi, les sous-dao seront libres de financer tout ce qui leur parait légitime
Amateur de NFT et de métavers ? Vous allez pouvoir vous investir dans un sous DAO à votre image

Un fort intéressement pour les investisseurs qui se prêteront au jeu des NFT

Afin d’obtenir des fonds en contrepartie d’un NFT, l’estimation de valeur est une étape cruciale. La communauté, réunie sous l’égide de divers DAOs, jugera de l’importance des capitaux pouvant être prêtés en contrepartie. Une logique similaire à celle d’un prêteur sur gage.

Il faut bien comprendre que votre NFT adoré n’a « à priori » aucune valeur sur le protocole Taker. C’est la communauté des prêteurs qui va faire son estimation et proposer un prix qui lui semble juste. In fine, l’emprunteur-collectionneur se verra octroyer des liquidités tout en conservant ses actifs numériques chinés avec amour.

Le problème du manque de liquidités au sein de l'écosystème crypto pourrait bien être résolu grâce à Taken Protocol
Taken Protocol permet d’obtenir des liquidités garanties par vos NFT

Le protocole récompense les prêteurs en $TAI. Un token « générateur d’intérêts » au format ERC-20 qui ouvrira le passage vers le monde de la DeFi. Il permettra toutes sortes d’interactions au sein de l’application Taker. Ainsi, en participant à l’une des nombreuses pools de liquidités en stablecoins, vous recevrez l’équivalent en $TAI, puis les intérêts qui s’y ajouteront. 

Le TKR, un token de gouvernance aux intérêts multiples

Un autre jeton natif assurera le bon fonctionnement de la communauté : le $TKR. Il est aussi au centre de l’organisation des “sous-DAO”, entités interconnectées qui pourront se concentrer sur diverses catégories de NFT. Ces dernières peuvent choisir de ne s’intéresser qu’aux œuvres d’art, ou aux metaverses. Ainsi, libre à vous de rejoindre l’une ou l’autre, en fonction de vos goûts et de vos attentes.

Taken Protocol mise sur une politique de gestion communautaire sous forme de DAO, afin d'impliquer les utilisateurs et de stabiliser son réseau
Détenir des TKR vous impliquera fortement dans la vie du protocole NFT. Et pour cela, vous serez grandement récompensé

Ainsi les détenteurs de $TKR ont un rôle important à jouer dans la vie de la plateforme. Ils bénéficient en outre d’avantages sur les collatéralisations à fournir pour obtenir un prêt. Ils perçoivent aussi des dividendes ainsi qu’une part des liquidations (au cas où une dette ne serait pas honorée). Tant de transactions qui sont effectuées très rapidement pour des coûts négligeables grâce à la solution layer 2 fournie par Polygon.

Le constat est palpable : les NFT sont aujourd’hui sous exploités. Grâce à l’appui de grands financeurs cryptos tels que Dragonfly Capital, Morningstar Ventures et Spartan Group, Taker Protocol souhaite créer la symbiose tant attendue entre DeFi et tokens non fongibles.

Florent C

Père de famille de 46 ans tombé dans le bain crypto en 2017, je suis un passionné de la technologie blockchain, disruptive, libre et décentralisée. J'aime particulièrement apprendre, comprendre et expliquer tous les projets qui permettront à terme d’améliorer nos quotidiens. J’apprécie aussi de commenter à chaud les news de tous les acteurs du cryptogame.

Recevez un condensé d'information chaque jour