Sur Twitter, la guerre anti-NFT s’organise

NFT

L’hexagone de la discorde – Le 20 janvier 2022, Twitter annoncait la possibilité pour les abonnés payants à son service Twitter Blue, de connecter leur compte à leur portefeuille pour y récupérer et utiliser leurs tokens non fongibles (NFT) comme avatar sur le réseau social. La photo de profil qui correspondra à une image liée à un NFT appartenant au propriétaire du compte, aura la forme d’un hexagone, plutôt que d’un cercle pour les avatars standards. La cryptosphère s’est globalement réjouie de cette nouvelle, mais Twitter s’est également attiré la foudre des ennemis des œuvres d’art numériques peintes avec une touche de blockchain.

Les détenteurs de NFT mis au ban sur Twitter

Le 24 janvier 2022, un développeur connu sous le pseudo mcclure sur GitHub fournit un outil permettant aux ennemis des NFTs de bloquer les utilisateurs de Twitter qui utilisent des images liées à ces tokens non fongibles à titre d’avatar.

Mcclure met à la disposition des twittos anti-NFT, un plugin Google Chrome et Firefox permettant de bloquer facilement les comptes dont la photo de profil a une forme hexagonale. Il suffira à l’utilisateur du plugin d’appuyer sur le bouton « run NFT block » pour faire défiler une page et bloquer toutes les comptes ciblés. Ce plugin est une version plus personnalisée du plugin Twitter Block Chain permettant de bloquer tous les comptes sur une page sans aucun ciblage spécifique.

Le développeur mcclure prévoit d’intégrer dans les versions futures de ce plugin, des fonctionnalités permettant d’analyser les notifications de son utilisateur et de bloquer ainsi automatiquement les comptes indésirables.

>> Jouez la sécurité, inscrivez-vous sur la référence des exchanges crypto FTX  (lien affilié) <<

Se débarrasser des NFT pour le bien de Twitter

Mcclure évoque trois raisons pour justifier sa haine des NFTs qu’il qualifie d’« escroquerie à l’investissement » :

  • les NFTs contribueraient au réchauffement de la planète : la blockchain consomme-t-elle réellement plus d’énergie que les « autres » technologies qui l’ont précédée ?
  • Il existerait des scams et des vols d’art sur les marchés des NFT ;
  • « les utilisateurs de NFT sont tout simplement irritants » : les acheteurs de NFT doivent selon mcclure, inciter d’autres personnes à en acquérir pour éviter que leurs tokens non fongibles ne perdent de valeur. Mcclure ajoute en outre que « les cliques NFT de Twitter sont pleines de comptes sockpuppet, de dogpiling et de clones de singes indifférenciés. Bloquer les utilisateurs de NFT ne fait que rendre Twitter plus sympathique »

La guerre des NFT ne fait que commencer. Les ennemis des Bored Ape Yacht Club et des autres collections du même type n’apprécient probablement pas le virage NFT de YouTube qui emboite ainsi le pas de Twitter.

Pro NFT, anti-NFT, chacun a le droit de choisir son camp. Quel est le vôtre ? Si vous vous intéressez aux milles et une bizarerries de la nouvelle finance, Inscrivez-vous sans attendre sur la plateforme d’exchange crypto de référence FTX et bénéficiez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien affilié, voir conditions sur site officiel).

Kallisté O'Sullivan

Courtière en assurance dans une autre vie, crypto-addict dans celle-ci ! Je vulgarise Bitcoin et la blockchain pour ma famille et mes amis depuis bien trop longtemps, il était temps de passer aux choses sérieuses

Recevez un condensé d'information chaque jour