Des projets NFT fragiles par manque d’audit – Ce spécialiste fait le point

Une imprudence sans nom – Selon cet entrepreneur dans le web3, plusieurs projets NFT seraient trop pressés de conquérir les marchés. Ils négligeraient ainsi la phase de test. Elle est pourtant cruciale en termes de sécurité… pour éviter de subir des pertes coûteuses.

NFT et audit de sécurité : gare aux ethers bloqués

Et si une autre version 3.0 du lièvre NFT et de la tortue vous était contée. Dans une interview faite par le média Coin Telegraph, Jimmy McNelis, fondateur de l’entreprise web 3 nameless, a souligné la précipitation de nombreux projets NFT sur les marchés. Ces derniers ne prennent pas la peine de tester de manière adéquate les contrats intelligents. Par ailleurs, ils ne réalisent pas d’audits approfondis.

Ces lacunes peuvent pourtant générer des pertes qui se chiffrent en millions de dollars. Jimmy McNelis a notamment évoqué le bug majeur qui a touché la vente de la collection NFT d’Akutars, au mois de février de l’année dernière.

Les 15 000 tokens de la collection qui ont été mis en vente sur la place de marché NFT Nifty avaient trouvé preneur. Toutefois, le bug a bloqué les revenus à hauteur de 33 millions de dollars en ethers (ETH) dans un contrat intelligent.

NFT et bug : des ethers bloqués lors de la vente de  collection d'Akutars.
Selon Jimmy McNelis, le manque d’audit peut causer des pertes énormes pour les projets NFT

Selon le fondateur de nameless, « c’était le genre de choses » que les développeurs, qui n’ont pas pu accéder aux ethers bloqués, auraient pu tester. Ils auraient pu « exécuter les tests contre ces ventes et cas limites ».

>> Des rendements qui se jouent du bear market, c’est sur AscendEX (lien commercial) <<

Un manque de confidentialité dans les tests publics

Jimmy McNelis insiste sur le caractère critique du test d’un projet. Les bugs dans les contrats intelligents ne peuvent être corrigés post-lancement. Le test permettrait ainsi de déterminer le succès d’un dépôt ou d’un lancement, quant aux « solutions techniques et de marché ».

Ces propos visent à convaincre la communauté web3 de l’importance des tests. Le fondateur de nameless ajoute même, dans son discours, d’autres raisons qui dissuaderaient les projets de les réaliser.

Le manque de confidentialité des tests dans les environnements publics expliqueraient notamment en partie cette réticence à procéder à une phase d’évaluation. Des marques peuvent également vouloir explorer le web 3 discrètement, sans vouloir le dévoiler publiquement, intentionnellement ou non, durant un test.

La facture liée à un manque de rigueur en matière de test peut donc être particulièrement salée. Pourtant, l’adoption des NFT ne cesse de croître. Les grandes marques ont décidé de sauter le pas. Certains projets semblent toutefois prêts à payer le prix par impatience ou par souci de confidentialité. D’autres ne sont tout simplement pas conscients du danger.

La chute des cours affecte tout le monde. Profitez des conditions actuelles de marché pour accumuler tranquillement du Bitcoin. Inscrivez-vous dès maintenant sur AscendEX et profitez de rendements incroyables avec AscendEX Earn (lien commercial).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour