NFT : une ruée vers des noms d’utilisateurs Telegram à 1 million de $

Des pseudos à prix d’orTelegram a ouvert la vente aux enchères d’identifiants tokénisés sur la blockchain TON. Certains utilisateurs mettent sur la table des montants à 6 chiffres, pour acquérir un simple nom d’utilisateur. La messagerie cryptée s’est fortement inspirée de la mode des ENS (Ethereum Name Service), l’une des réussites de l’année écoulée.

Identifiants et NFT : Telegram donne le TON

4 lettres y sont vendues à plus d’1 million de dollars. Le 26 octobre dernier, Telegram a annoncé le lancement de sa place de marché pour vendre des identifiants rares qui peuvent être utilisés en tant que noms d’utilisateurs, aussi bien pour les comptes individuels que pour les canaux.

Cette plateforme est construite sur la blockchain TON. Les identifiants peuvent y être achetés ou vendus exclusivement en Toncoin (TON).

Les enchères se déroulent sur le site fragment.com. Les utilisateurs peuvent y rechercher les pseudos qui les intéressent, les trier par prix, par date d’ajout, ou encore par date d’expiration des enchères. Pour pouvoir placer une offre, ils doivent se connecter avec leur compte Telegram et connecter leur portefeuille TON à Fragment.

Les premiers identifiants que Telegram a mis aux enchères sont des noms d’utilisateur rares de 4 à 5 caractères, à l’instar de @chat, d’@adidas ou encore d’@amazon.

NFT : des noms d'utilisateur Telegram vendus sur fragment.com
Telegram vend des noms d’utilisateurs – Source : fragment.com

La plus petite offre pour ces identifiants s’élève à 525 TON, soit environ 803 dollars. La plus élevée, quant à elle, est de 787 500 TON, soit environ 1 204 875 dollars, au moment de la rédaction de cet article. Les enchères sur cette liste expireront entre le 2 et le 4 novembre prochain.

>> Venez faire vos premiers pas dans l’univers Bitcoin sur Binance (lien commercial) <<

Des noms d’utilisateurs tokénisés : de l’annonce à la concrétisation

Dans le futur, les utilisateurs individuels pourront mettre aux enchères leur nom d’utilisateur actuel ou encore revendre les pseudos qu’ils ont achetés sur d’autres plateformes.

Andrew Rogozov, qui est l’un des membres fondateurs de la Fondation TON, souligne le fait que « pour la première fois », cette place de marché donne aux utilisateurs des réseaux sociaux la possibilité de « prouver de manière transparente » leur droit de propriété sur leurs identifiants « grâce à leur tokénisation sur la blockchain TON ».

Telegram concrétise ainsi le projet de son fondateur, Pavel Durov. Il avait initialement évoqué au mois d’août de cette année sur son canal. Durov avait alors déclaré que le succès de la vente aux enchères de noms de domaines, que la Fondation TON avait organisée à l’époque, l’avait impressionné.

Cette vente aux enchères de noms d’utilisateurs tokénisés inspirera-t-il également un certain milliardaire qui a acquis récemment Twitter et qui doit maintenant se lancer dans la chasse aux bots ?

Accompagnerez-vous la révolution Bitcoin ? Il ne tient plus qu’à vous d’embarquer dans le train crypto ! Pour ce faire, et commencer à vous familiariser avec ce monde passionnant, n’attendez pas pour vous créer un compte sur Binance, l’exchange Bitcoin et crypto de référence (lien commercial).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour