Pour être beau et branché, il vous suffira d’un NFT ! La haute couture made in France à l’assaut des cryptos

NFT

Les « geeks », longtemps cantonnés à une image d’ados puérils, ont bien grandi. Sans vraiment le vouloir, ils ont forgé une culture alternative qui s’impose doucement comme la norme admise d’un monde de plus en plus digital et connecté. Des petits génies qui sortent de l’ombre à la faveur de fortunes gigantesques bâties sur un travail monumental et disruptif au service du progrès. 

Pour cette génération montante, autrefois qualifiée d’underground, le tee-shirt restera toujours un accessoire ultime, le symbole de tout ce que cette contre-culture a de plus sacré. La maison de confection haut de gamme Maachi a décidé de s’emparer de cette véritable épopée, mais aussi de la technologie cryptographique qu’elle a su faire éclore, pour célébrer une véritable « success-story », et porter haut les couleurs d’un nouvel art de vivre.

Cet article promotionnel vous est proposée en collaboration avec Maachi.

La famille Maachi, hackeurs de mode

Oserions-nous dire que les confinements successifs ont pu avoir du bon ? Des heures assignées à domicile durant lesquelles Stephan et Stéphanie Camélia Maachi ont pu renouer avec leurs premières amours. Frère et sœur, ingénieurs informatiques de formation, ils vont profiter d’un temps qu’ils ne pensaient plus jamais avoir pour se replonger au cœur de ce qui avait fait naître leur vocation. Un univers exigeant et ludique, qui concilie fun et ultra-compétence dans des domaines techniques aussi variés que le gaming, l’informatique, et dernièrement la cryptographie. Un retour aux sources qui va leur donner envie de redorer le blason d’une communauté trop souvent malmenée par la bien pensante opinion publique.

Maachi propose une gamme de t-shirts aux thématiques cryptos
Un QR code brodé au niveau de la nuque

Le tee-shirt étant considéré comme l’attribut du geek par excellence, c’est le support qu’ils choisissent comme moyen d’expression de cet idéal puissant et mal compris. Un vêtement simple, étendard naturel d’une culture sous-estimée qui n’a jamais eu de marque dédiée. Un cheval de Troie pour ré-insuffler des valeurs disparues au cœur de la mode, mais toujours présentes dans l’univers de la “Tech”, pour en finir avec la mauvaise confection, les pratiques douteuses, la délocalisation, l’inconscience environnementale au nom d’une froide maximisation des profits.

Une maison de confection voit ainsi le jour, sur un concept évidemment novateur : Raconter l’histoire et les événements marquants qui ont façonné la culture geek à travers une collection de t-shirts de fabrication française, haut de gamme, en éditions limitées à 8 unités par modèles, underground oblige.

Le « Nerd » de la guerre

Pour redonner au fameux t-shirt geek ses lettres de noblesse tout en restant fidèle aux idéaux contestataires du milieu, il fallait réussir à conjuguer les symboles incontournables et fédérateurs avec une qualité irréprochable. Face au véritable diktat d’une mode dorénavant lisse et sans âme, une approche disruptive s’imposait, à l’image des bouleversements provoqués par la technologie blockchain au sein des écosystèmes économiques et financiers vieillissants. La licorne, légendaire et audacieuse, sera leur symbole.

C’est en faisant appel aux meilleurs que l’on forge un produit d’exception. La maison de confection Maachi propose donc ses créations dans la plus pure tradition d’excellence française. Les tissus sont tricotés dans une bonneterie située sur Lyon, puis acheminés jusqu’à l’atelier d’impression  du meilleur ouvrier de France en imprimerie sur tissus. Les t-shirts sont ensuite confectionnés et brodés sur Paris. Un cycle vertueux, soutenant les emplois locaux et conscient des défis environnementaux et sociaux qui nous attendent. Un produit conçu pour durer, à l’image de la technologie blockchain, et qui véhicule des passions et des convictions fortes.

Audace, rareté, qualité, NFT

L’inspiration des collections est puisée dans les thématiques récurrentes du milieu « geek », entre logos Bitcoins et masques « Anonymous », pour mieux troller les marques conventionnelles et promouvoir un esprit d’innovation empreint de liberté. C’est pour prolonger cette logique que la compagnie a décidé d’illustrer des pans complets de l’histoire « numérique », en créant de véritables fresques, œuvres d’art polyptyques, textiles et collectionnables, afin d’illustrer les plus fameux épisodes de cette passionnante saga. Et tout naturellement, les NFT viennent y jouer un rôle central.

Un t-shirt NFT, reprenant les codes du Pizza Day

C’est la première fois qu’un acteur français du luxe lance un vêtement associé à un NFT unique, dont le QR code sera brodé au niveau de la nuque. C’est ici une approche novatrice puisqu’en réalité, vous allez acheter une œuvre d’art numérique. Elle sera ensuite répliquée sur un t-shirt taillé sur mesure qui vous sera offert par la maison Maachi dans le plus grand respect du cahier des charges haut de gamme de la marque.

Le premier NFT de la série prévue illustrera une anecdote chère au cœur de tous les acteurs du crypto-game puisque l’œuvre représente l’histoire du pizza-day, jour où les deux pizzas les plus chères au monde vont être commandées. C’est en effet le 22 mai 2010 que le développeur Laszlo Hanyecz va dépenser 10,000 BTC pour déguster ces merveilles de l’art culinaire italien cuisinées selon les goûts de Satoshi : Pâte pan cheese crust, base sauce samouraï,  agrémentée d’ananas, jalapeños et pepperonis. Rassurez-vous, la mise à prix du NFT #Pizzaday_v1.0 n’est que de 0,5 ETH, et même si l’on peut leur souhaiter tout le succès qu’ils méritent, selon toute vraisemblance, l’enchère ne devrait pas grimper aux prix des 10K BTC. Raison de plus pour tenter votre chance dès aujourd’hui !

C’est à l’occasion de l’événement ETH CC 4 que le NFT sera présenté au stand des Collectionneurs, accompagné d’un prototype physique du t-shirt. Une œuvre digitale qui va inviter à célébrer Bitcoin sur la technologie blockchain Ethereum, histoire de bien rappeler qu’à l’heure actuelle, malgré les avancées technologiques et les innovations cryptographiques, il n’y a toujours qu’un patron ! Cette enchère prendra fin le dimanche 25 juillet, date à laquelle le NFT sera minté puis envoyé à l’acquéreur. S’en suivra la phase de confection du t-shirt sur mesure, et le premier d’une grande série de cycles sera bouclé.

Une nouvelle tendance responsable, respectueuse, mais aussi inventive et audacieuse qui pourrait bien donner des idées aux grands noms de la mode en mal de renouveau. Et comme rien ne se perd dans la blockchain, si demain cette approche devenait le nouveau standard du luxe, la paternité en reviendrait sans contestation possible à l’initiative historique de la maison Maachi.

Florent C

Père de famille de 47 ans tombé dans le bain crypto en 2017, je suis un passionné de la technologie blockchain, disruptive, libre et décentralisée. J'aime particulièrement apprendre, comprendre et expliquer tous les projets qui permettront à terme d’améliorer nos quotidiens. J’apprécie aussi de commenter à chaud les news de tous les acteurs du cryptogame.

Recevez un condensé d'information chaque jour