Guerre en Ukraine : des NFT de régions russes vendus pour soutenir l’Ukraine

Un petit bout de Russie – La cryptosphère continue de soutenir l’Ukraine via des dons en cryptomonnaies, mais également à travers des initiatives originales et parfois provocatrices. Une agence de création numérique a décidé de se servir des tokens non fongibles (NFT) pour vendre la Russie morceau par morceau. Qui aura la plus belle part ?

Sur un air de revanche NFT : La Russie partitionnée sur la blockchain

L’agence de création numérique Leavingstone basée en Géorgie vend la Russie en kit sous la forme de NFT. Le but de cette initiative est d’aider à la reconstruction de l’Ukraine.

L’entreprise commercialise, plus précisément, des NFT liés à 2 443 régions russes, dans le cadre de la première phase de son initiative « La Russie à vendre ». Le ministère ukrainien de la Transformation numérique recevra les fonds collectés.

Une carte interactive représente ces régions. Elles sont accompagnées de certaines informations : leur nom, leur taille, et un « blason étrangement authentique ».

Des NFT pour l'Ukraine : les régions NFT de la Russie vendues pièce par pièce.
Des régions russes NFT à vendre – Source : Russia for Sale

43 NFT ont été vendus pour 20 214 $ au total – à un prix moyen unitaire de 470 $ – au moment de la rédaction de cet article. Les 2 000 régions NFT restantes trouveront-elles preneurs ? Le cofondateur de Leavingstone, Levan Lefsveridze, a déclaré au service géorgien de Radio Free Europe que :

« La majorité des gens voudraient participer à la partition de la Russie »

>> Envie de vous offrir un petit bout de Russie ? Commencez par acheter des ETH !(lien affilié) <<

Après les régions, au tour des monuments !

Au total, l’Ukraine recevra 5% des montants générés par les reventes des NFT.

La deuxième phase de la « Russie à vendre » verra la vente de NFT liés aux monuments russes : le Kremlin, la tour de télévision Ostankino à Moscou, le Palais d’Hiver à Saint-Pétersbourg, la maison de Vladimir Poutine, et un bunker

 « Si vous aimez l’esthétique post-soviétique de l’architecture de Khrushchyovka, vous allez l’apprécier. »

L’agence compte enfin « mettre aux enchères Lénine lui-même » lors de la troisième phase.

L’Ukraine a reçu des aides importantes de la cryptosphère depuis le début du conflit. L’écosystème crypto n’a pas hésité à témoigner sa solidarité envers le pays, et à faire preuve de créativité pour soutenir ce dernier. Malgré cette contribution des cryptomonnaies à l’effort de guerre et humanitaire, l’achat de bitcoin (BTC) et ses cadets sont pourtant interdits par la banque centrale ukrainienne.

Immobilier, propriété intellectuelle, art et maintenant la Russie… »la crypto » se décline désormais bien au-delà des seules cryptomonnaies. De votre côté, prenez le train pendant qu’il en est encore temps et foncez vous inscrire sur AscendEX ! Vos frais de trading seront réduits de 10% (lien affilié, voir conditions sur site)

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour