Web3, blockchain et crypto : le copieux menu de Meta

Prendre ses marques dans le virtuel – Meta (ex-Facebook) avait publié en janvier 2022, ses demandes d’enregistrement de marque pour des produits et des services cryptos auprès de l’Institut national brésilien de la propriété industrielle (INPI). Mark Zuckerberg a peut-être du renoncer à Diem (DIEM), mais Meta continue de déployer ses efforts pour saisir les opportunités offertes par le web 3.0, la blockchain et les cryptomonnaies. La société vient de procéder à d’autres demandes de marques liées à ces domaines.

Imprimer sa marque dans le métavers : branding crypto et 3.0 pour Meta

Meta a déposé le 18 mars 2022, huit demandes de marque auprès de l’Office des brevets et des marques des États-Unis (USPTO), afin que son logo puisse couvrir de nombreux domaines liés à la blockchain et au métavers.

Six de ces huit dépôts précisent explicitement les cryptomonnaies et la blockchain, comme le dépôt 97320153 qui porte sur la « Conception et développement de matériel informatique et de logiciels relatifs au Web3, y compris les jeux, le commerce électronique, les transactions blockchain, etc. », ou celui portant le numéro 97320146 concernant des « Services de traitement des transactions financières relatives aux tokens, aux actifs blockchain, aux cryptomonnaies et autres actifs virtuels ».

Ces dépôts interviennent quelques jours après que Mark Zuckerberg ait annoncé que les NFT pourraient bientôt débarquer sur Instagram.

Mark Zuckerberg, dirigeant de Meta dépose 8 demandes de marques auprès de l’USPTO

>> Carpe DIEM ! Profitez d’aujourd’hui pour vous inscrire sur Kucoin (lien affilié) <<

Zuckerberg se Meta table

Mais que signifient réellement ces demandes de marque de Meta pour la cryptosphère ? Ces demandes pourraient d’une part, soit confirmer le fait que le géant des réseaux sociaux soient sur le point de dévoiler ses réalisations dans le domaine du métavers et de celui de la blockchain et des cryptomonnaies en général.

Mais elles pourraient également servir uniquement d’autre part, à empêcher toute utilisation abusive de la marque dans les univers virtuels, sans que Meta n’ait rien à révéler au grand public sur le court terme.

En termes d’agenda concernant ces demandes de marque, l’USPTO peut prendre jusqu’à 8 mois à compter de leur date de dépôt, pour les traiter.

De nombreuses entreprises du monde réel se sont lancées dans la course au dépôt de de marques liées au métavers. Alors que Meta pourrait bientôt offrir à ses utilisateurs une expérience 3.0, McDonald’s se penche déjà sur le sujet de l’expérience gustative virtuelle.

Ce n’est pas parce que Facebook a du enterrer le DIEM, qu’il faut nécessairement abandonner les cryptomonnaies ! Inscrivez vous maintenant sur Kucoin, l’une des plateformes de référence du secteur, pour obtenir vos premiers bitcoins ! (lien affilié)

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour