Le patron de la SEC confiant dans sa future victoire contre Binance et Coinbase

Collectionnez les articles du JDC en NFT

Collecter cet article

« Nous sommes très confiants » – C’est avec ces mots que Gary Gensler, le patron de la SEC, a conclu son intervention dans un média américain. De quoi parle-t-il ? De la future procédure qui oppose son administration aux deux mastodontes du marché des cryptos : Binance et Coinbase. Depuis quelques jours, la guerre froide entre le régulateur financier et les rois de la crypto a fait place à une offensive tous azimuts de la part de la SEC qui abat ses cartes et attaque frontalement l’industrie. Leurs torts ? Avoir proposé à leurs clients des titres financiers sans les prévenir, et ça, c’est interdit sur le sol américain.

Gary Gensler s’engage personnellement dans la bataille médiatique

Le patron de la Securities and Exchange Commission (SEC) ne mâche pas ses mots à propos de Bitcoin et des autres cryptomonnaies. Depuis plusieurs années, il dénonce ouvertement ce qu’il pense être une menace pour les finances des Américains. Après des années d’un procès-fleuve contre Ripple et son XRP, le régulateur américain s’attaque maintenant à deux autres géants de l’écosystème : Coinbase et Binance. Hier mardi à la télévision, Gary Gensler était invité pour parler des dernières annonces judiciaires et il a montré un optimisme certain quant à la procédure qui va s’ouvrir.

Le boss de la régulation américaine était l’invité de Squawk on the Street, la célèbre émission financière matinale diffusée sur CNBC. Elle est animée notamment par Jim Cramer, l’animateur star de Mad Money qui souffle le chaud et le froid sur Bitcoin depuis des années. Gary Gensler a profité de l’occasion pour préciser ce qu’il reproche aux deux entreprises crypto et a livré quelques pistes sur la stratégie judiciaire à venir. Tout d’abord, il a tenu à rappeler que les Américains étaient libres d’investir dans ce qu’ils voulaient, mais que les sociétés qui proposent des services financiers étaient tenues d’exposer clairement les tenants et les aboutissants de leurs offres.

La SEC et son responsable Gary Gensler sortent du bois et lancent officiellement l'offensive contre les secteur des cryptos outre-Atlantique. Binance et Coinbase sont dans le viseur du régulateur américain qui ne semble pas prêt à relâcher l'étreinte.
La SEC lance ouvertement l’offensive contre les plateformes cryptos aux Etats-Unis

>> Vous préférez garder vos cryptos à l’abri ? Choisissez un portefeuille Ledger (lien commercial) <<

La SEC a un plan pour faire tomber Coinbase et Binance aux États-Unis

Et c’est là que la bât blesse d’après lui, car les plateformes cryptos auraient manqué à cette obligation légale :

« Sans cette divulgation appropriée, le public ne peut pas répondre à la question de savoir s’il s’agit simplement de contrefaçon, d’une arnaque ou autre chose. »

On comprend entre les lignes que sur le marché des cryptos, les investisseurs n’ont donc pas été prévenus de l’ensemble des risques inhérents à ce secteur, ce qui a renforcé leur vulnérabilité. De plus, dans un environnement « de battage médiatique, d’influenceurs et de fraudeurs, le phénomène s’est aggravé ».

Mais non seulement les exchanges n’ont pas respecté cet aspect de la loi, mais en plus ils ont proposé à leurs clients des titres financiers officieux. Car le point central de l’affaire est là : les jetons sont-ils des titres financiers déguisés ? Et à la question de savoir comment il comptait s’y prendre pour prouver que les plateformes n’ont pas respecté la loi, Gary Gensler s’est montré sûr de lui et offensif :

« Tout ce que nous avons à montrer, c’est que l’un d’entre eux est un titre et qu’ils [les exchanges] auraient donc dû l’enregistrer correctement avec des règles contre la fraude et la manipulation en tant qu’exchange ou courtier. Et nous sommes très confiants en cela. »

Il suffirait donc à la SEC de démontrer qu’une seule crypto, qu’un seul jeton est un titre financier pour que mécaniquement le même raisonnement s’applique à l’ensemble des 13 cryptos concernées. Évidemment, les deux leaders du marché ne vont pas se laisser faire sans réagir et les premières contre-attaques sont déclenchées par les équipes de communication de Coinbase et de Binance. Mais une partie du mal est fait et le FUD est de retour sur le marché des cryptos où par exemple, Robinhood annonce délister certaines cryptos montrées du doigt par le régulateur américain.

En crypto, ne faites pas l’économie de la prudence ! Ainsi, pour conserver vos avoirs cryptographiques à l’abri, la meilleure solution est encore un wallet hardware personnel. Chez Ledger, il y en a pour tous les profils et toutes les cryptos. N’attendez pas pour mettre vos capitaux en sécurité (lien commercial) !

Ben Canton

Prof à la ville comme à la scène, vulgariser et expliquer c'est mon quotidien. Crypto-agnostique pratiquant, je cherche la lumière dans les ténèbres des internets en essayant d'éviter les querelles de chapelles ! En attendant la révélation, j'achète du Bitcoin pour mes enfants et je m'enthousiasme pour les projets à destination du grand public.

Recevez un condensé d'information chaque jour