Nexo prêt à quitter les États-Unis ? La plateforme crypto et les régulateurs US dans une impasse

Repli stratégique – Contrairement à ses rivaux Celsius et BlockFi, le service de lending crypto Nexo a jusqu’ici survécu à ce rude hiver crypto. Nexo avait même proposé de racheter BlockFi, qui a malheureusement préféré l’aide de FTX (avec les suites que l’on connait). Cependant, Nexo subit un violent harcèlement administratif et judiciaire aux États-Unis, qui l’oblige à battre en retraite.

Nexo préfère quitter la réglementation US « confuse et contradictoire » sur les cryptos

La plateforme de cryptomonnaies Nexo aura sincèrement tenté de concilier ses activités avec les régulateurs américains, mais rien n’y fait. Dans une annonce publiée sur son blog ce 5 décembre 2022, Nexo annonce sa décision « regrettable, mais nécessaire » de retirer ses produits et services des États-Unis.

Ce retrait se fera de façon « progressive et ordonnée » au cours des prochains mois, selon Nexo. Il commencera dès ce 6 décembre, avec l’arrêt du très apprécié produit Earn Interest, qui permettait aux utilisateurs de la plateforme d’obtenir des rendements sur leurs dépôts de cryptos.

Ces revenus passifs ne seront plus disponibles dans 8 nouveaux États américains : l’Indiana, le Kentucky, le Maryland, l’Oklahoma, la Caroline du Sud, le Wisconsin, la Californie et Washington. L’offre Earn Interest avait déjà dû être arrêtée auparavant dans les États de New York et du Vermont, ce qui porte à 10 le nombre total d’États ou ce service est interrompu.

>> Pour vos achats crypto, inscrivez-vous sur la plateforme eToro (lien commercial) <<

18 mois de dialogue, mais les régulateurs ne veulent rien entendre

Nexo précise que, pour l’instant, seule son offre de rendement est suspendue dans les 8 États susmentionnés. Ses autres services comme l’achat/vente/échange de cryptomonnaies restent disponibles aux clients résidants dans ces régions.

Les différents régulateurs US, comme notamment la Security and Exchange Commission (SEC), ne cesseraient manifestement pas de se contredire les uns les autres. Ce qui empêcherait toute mise en conformité qui conviendrait à tous ces gendarmes financiers, selon Nexo.

« Notre décision intervient après plus de 18 mois de dialogue de bonne foi avec les régulateurs étatiques et fédéraux américains. (…) Nous avons passé d’innombrables heures à nous engager auprès des régulateurs. (….) Nous avons atteint un point où les régulateurs ne sont pas disposés à se coordonner entre eux, et insistent pour prendre des positions incompatibles les unes avec les autres. Cela crée ainsi un environnement impossible pour opérer efficacement, et créer la valeur attendue par nos clients. »

Nexo préfère donc désormais consacrer son temps et ses efforts pour les juridictions qui « comprennent l’importance des technologies blockchains ». D’ailleurs, le service de lending crypto pourrait peut-être ne pas complètement partir des USA. Nexo aurait en effet une carte à jouer au moins avec le très pro-crypto État du Texas, dont le gouverneur Greg Abbott et le sénateur Ted Cruz voient Bitcoin (BTC) d’un bon œil.

Les événements des semaines passées et la faillite de FTX sont là pour nous rappeler qu’il faut rester prudent dans cet écosystème encore bien jeune. Prenez l’habitude de faire preuve d’une saine méfiance. Pour acheter vos cryptomonnaies, inscrivez-vous dès maintenant sur eToro et commencez à vous familiariser avec le monde passionnant de la technologie blockchain (lien commercial).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour