Chute de Bitcoin : Crypto.com obligé de se séparer de ses employés

¡ Hasta la vista, employés de la crypto ! – Les semaines se suivent et se ressemblent. Baisse des marchés, discours anxiogènes et annonces de licenciements. La plupart des grandes entreprises du milieu sont touchées par la chute récente des cours et prennent la décision de se séparer d’une partie de leur personnel. Après Gemini la semaine dernière, place à Crypto.com aujourd’hui. Sale temps pour les salariés de la cryptomonnaie !

Crypto.com doit dire adieu à une partie de son personnel

La nouvelle a été annoncée au grand public sur Twitter par le CEO lui-même. Crypto.com va licencier 260 salariés, soit 5 % de ses effectifs. Kris Marszalek – le CEO en question – l’a déploré, mais a justifié cela par la stratégie globale de l’entreprise :

« Notre approche consiste à rester concentrés sur l’exécution de notre feuille de route et sur l’optimisation de la rentabilité au fur et à mesure. (…) Cela signifie donc de prendre des décisions difficiles et nécessaires pour assurer une croissance continue et durable sur le long terme, en procédant à des réductions d’effectifs ciblées. »

Un porte-parole de chez Crypto.com rajoute :

« Je ne sais pas combien de temps cet hiver crypto va durer. Certaines personnes parlent de 6 à 12 mois. D’autres parlent de 2 ans. Malheureusement, ces licenciements ne sont que la pointe de l’iceberg. Il est facile d’embaucher du monde quand tout va bien. Mais quand tout d’un coup la tendance se retourne, c’est plus compliqué. »

Crypto.com est obligée de licencier une partie de son personnel suite à la  baisse violente du prix des cryptomonnaies
Crypto.com rejoint la longue liste des sociétés crypto qui licencient

>> Une plateforme sûre pour acheter vos cryptos ? Inscrivez-vous sur PrimeXBT (lien affilié) <<

De nombreuses plateformes dans le même gouffre

Difficile de blâmer l’exchange pour sa politique salariale, tant la tendance se retrouve chez de nombreux acteurs de l’écosystème. La liste des sociétés qui doivent licencier s’allonge jours après jours. Récapitulons ce qu’il s’est passé ces dernières semaines :

  • BuenBit (Argentine) supprime 45 % de ses effectifs ;
  • Gemini (USA) licencie 10 % de son personnel ;
  • BlockFi (USA) en supprime 20 % ;
  • Bitso (Mexique) licencie 80 personnes ;
  • Le groupe 2TM, société mère de Mercado Bitcoin (Brésil), licencie 90 travailleurs ;
  • Coinbase (USA) gèle ses embauches.

N’en jetez plus ! Les exchanges sont à genoux ! Tous ? Non ! La seule société qui nage à contre-courant est Binance. Son CEO, Changpeng Zhao, l’a déclaré récemment lors du Festival crypto Consensus 2022 :

« Nous avons un trésor de guerre très sain. D’ailleurs nous embauchons en ce moment. Binance ne ressent pas le besoin de réduire ses effectifs, car nous n’avons pas dépensé beaucoup d’argent pour des publicités ou des partenariats coûteux. »

Et une pierre dans le jardin de Crypto.com en passant, l’air de rien. En effet, la société a été parfois critiquée pour ses dépenses somptuaires dans le sponsoring sportif ou la publicité. Alors, chacun sa stratégie ! Mais à la fin, ce sont malheureusement souvent les employés qui sont la variable d’ajustement des entreprises et qui payent le prix fort. Ainsi va la vie dans la finance internationale.

Hasta la vista, baby ! Vous cherchez un exchange solide, sans fioritures ni KYC ? Inscrivez-vous dès aujourd’hui sur PrimeXBT la plateforme pour trader les cryptos, mais aussi les matières premières et les devises (lien affilié).

Ben Canton

Prof à la ville comme à la scène, vulgariser et expliquer c'est mon quotidien. Crypto-agnostique pratiquant, je cherche la lumière dans les ténèbres des internets en essayant d'éviter les querelles de chapelles ! En attendant la révélation, j'achète du Bitcoin pour mes enfants et je m'enthousiasme pour les projets à destination du grand public.

Recevez un condensé d'information chaque jour