Kodakcoin-LBank

Kodak accuse une plateforme de change de fraude

Trading du CoinTrading du Coin
0
(0)

Kodak, qui n’a même pas encore annoncé la date officielle de son ICO, accuse la plateforme LBank.io de fraude. Dans la section « vente de token » (Token Sale) de LBank.io, le token KodakCoin était affiché comme disponible à la vente dès le 4 mai 2018, alors que pour l’instant, celui-ci n’existe pas.

L’ICO de KodakCoin a été dévoilée au public le 31 janvier. Depuis lors, l’entreprise spécialisée en photographie n’a cessé de reporter l’événement, pour au final retirer toute date de lancement. La récente participation financière d’investisseurs accrédités et la conjoncture fiscale actuelle pourraient en être la raison. Kodak aurait peut-être profité que les ICO aient le vent en poupe, pour bénéficier de l’effet d’annonce et s’attirer l’intérêt des investisseurs privés traditionnels.

KodakCoin LBankEn mars, Kodak avait reçu 750 000 dollars pour 50 000 actions de la part de WENN Digital, pour une valeur totale de 2 millions de dollars. De plus, les entreprises cherchent par tous les moyens à contourner le régime fiscal du gouvernement américain concernant les « securities » (titres financiers) qui peut s’appliquer aux cryptoactifs. Pour le faire, elles peuvent par exemple les définir en tant que commodité (bien de consommation). Cette classification pourrait s’appliquer si l’achat des tokens ne répond pas à une recherche de plus-value. Kodak est justement en train de se pencher sur la distribution de SAFT aux investisseurs qui lui portent intérêt pour optimiser sa fiscalisation.

Les contrats Simple Agreements for Future Tokens (simples ententes pour des tokens futurs) permettent de distribuer un contrat aux investisseurs, promettant la distribution des tokens en question, sans devoir les créer avant la fin de la levée de fonds. Avec cette manœuvre, les tokens n’obtiendront une utilité qu’une fois en circulation, évitant ainsi d’être considérés comme un outil de spéculation, et de la même manière, évitant la qualification en “securities”.

Si le SAFT est l’option retenue par Kodak à la place d’un ICO classique, alors il est impossible pour LBank.io de posséder des KodakCoins à sa disposition. Cette annonce entachera sûrement la réputation de ce dernier, qui pourtant, se classe en septième position avec plus de 380 millions de dollars de volume, juste avant GDAX, l’exchange de Coinbase.

Sources : Coindesk || Images from Shutterstock.com

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Vincent
Vivant en Chine depuis 7 ans, j’ai découvert les cryptos dans un univers fermé, mais là où tout est possible. Amateur presque fanatique de cette monnaie révolutionnaire, je cherche à vous partager le récit de mon exploration quotidienne dans ce nouveau monde numérique.

Poster un Commentaire

avatar