Des exchanges cryptos bienvenus à Hong Kong… mais sous certaines conditions

La régulation comme marche pied à l’adoption – Dans les grandes économies du monde, les cryptomonnaies commencent sérieusement à sortir de la clandestinité et attirent de plus en plus le grand public. Cependant, les faillites retentissantes de FTX et la catastrophe industrielle Terra (LUNA) ont largement échaudé les pouvoirs publics désireux de protéger leurs ouailles. Il s’agit donc pour les régulateurs financiers de trouver le juste équilibre entre permettre au secteur crypto de continuer à se développer tout en garantissant aux usagers un minimum de sécurité de leurs fonds. C’est dans ce cadre que la Securities and Futures Commission (SFC) de Hong Kong a mené une grande consultation afin d’émettre des directives qui serviront de cadre réglementaire aux futurs acteurs qui voudraient intervenir dans la région. Direction le sud de la Chine pour faire le point !

Le régulateur de Hong Kong prêt à délivrer des licences aux exchanges cryptos…

À la fin du mois du mars dernier, la SFC a donc mis un terme à une longue période de consultation de différents acteurs économiques et institutionnels à propos du cadre réglementaire à imposer au secteur crypto. Plus particulièrement, il était question des investisseurs de détail qui sont bien souvent les plus exposés aux risques et qu’il faut donc absolument protéger. Les principes généraux édictés par l’autorité sont les suivants : sécurité dans la conservation des actifs des clients, bonne gouvernance des entreprises, diligence raisonnable des jetons proposés et séparation des actifs des clients, des fonds des sociétés.

La responsable de la SFC, Julia Leung, a déclaré que l’instauration d’un cadre règlementaire clair et lisible sera la clé pour permettre un développement responsable du secteur :

« Le cadre réglementaire complet des actifs virtuels de Hong Kong suit le principe « même entreprise, mêmes risques, mêmes règles » [que la finance traditionnelle] et vise à fournir une protection solide aux investisseurs et à gérer les principaux risques. Cela permettra à l’industrie de se développer durablement et de soutenir l’innovation. »

Le chien de garde de la finance de la région administrative spéciale de Hong Kong a également fait savoir que les opérateurs de plateformes de négociation d’actifs virtuels désireux de se plier à ses directives devront faire une demande de licence.

La Securities and Futures Commission (SFC) de Hong Kong vient de mener une grande consultation afin d'émettre des directives qui encadreront le secteur crypto dans la région. La protection des clients est au cœur des préoccupations de l'autorité qui voudraient délivrer des licences aux entreprises intéressées. Problème ? Pour l'instant, il n'y en a aucune qui réponde aux exigences !
L’autorité financière de Hong Kong veut protéger les petits investisseurs dans la crypto

>> Faites vos premiers pas dans l’univers Bitcoin sur Binance, 10% de frais offerts (lien commercial) <<

… mais sous certaines conditions pour protéger les investisseurs de détail

Mais il y a un léger problème dans la feuille de route de la SFC et il est de taille : aucun exchange n’a pour l’instant trouvé grâce à ses yeux. Alors même que les nouvelles exigences règlementaires devraient entrer en vigueur le 1er juin prochain, aucune plateforme n’a été approuvée pour fournir les investisseurs de détails, et ce, alors que l’institution aurait reçu, selon ses dires, 152 soumissions par écrit de divers acteurs de l’industrie.

Qu’adviendra-t-il de tous ceux qui ne répondent pas aux attentes du régulateur ? Ils devront planifier « une fermeture en bonne et due forme des opérations commerciales à Hong Kong ». Cette nouvelle aurait de quoi inquiéter le secteur, mais un de ses représentants, Neil Tan, président de la FinTech Association of Hong Kong, semble plutôt confiant dans la mise en œuvre de ses directives dans le futur. D’ailleurs, pour lui, l’ouverture du secteur financier aux actifs numériques est une « progression naturelle ».

La situation à Hong Kong n’est pas sans rappeler ce qu’il se passe en Europe ou aux États-Unis. Les organismes de contrôle et de régulation ont pris les choses en mains et semblent bien décidés à faire le ménage dans la jungle des plateformes cryptos. Il faudra bien montrer patte blanche pour pouvoir approcher les investisseurs de détail et leur vendre des actifs numériques qui font toujours un peu peur aux pouvoirs en place

Anticipez les réglementations à venir en choisissant une plateforme PSAN déjà enregistrée auprès de l’AMF. Pour acheter vos cryptomonnaies, inscrivez-vous vite sur la plateforme Binance. Économisez 10 % sur vos frais de trading en suivant ce lien (lien commercial). 

Ben Canton

Prof à la ville comme à la scène, vulgariser et expliquer c'est mon quotidien. Crypto-agnostique pratiquant, je cherche la lumière dans les ténèbres des internets en essayant d'éviter les querelles de chapelles ! En attendant la révélation, j'achète du Bitcoin pour mes enfants et je m'enthousiasme pour les projets à destination du grand public.

Recevez un condensé d'information chaque jour