Chute de FTX : Mercedes Grand Prix et la F1 à bout de course ?

Mercedes, l’écurie septuple championne du monde depuis 2010 (6 titres pour Lewis Hamilton, 1 Nico Rosberg) a été directement touchée par la faillite de FTX. L’écurie dirigée par Toto Wolff était, en effet, sponsorisée par l’exchange de Sam Bankman-Fried depuis septembre 2021, dont le logo était visible sur les « flèches d’argent », le surnom des voitures Mercedes en F1. Mais, l’impact de cette chute spectaculaire pourrait se répandre dans le paddock.

Mercedes Grand Prix prit dans la tempête FTX

Mercedes avait maintenu son partenariat lors de la révélation des premiers signes inquiétants entourant FTX. Mais, elle a finalement mis fin à sa collaboration le 11 novembre, jour du gel des fonds de l’exchange par les autorités des Bahamas. Un coup dur pour l’écurie, qui avait signé un contrat de sponsoring pluriannuel.

Cette faillite a fait évoluer la position de Toto Wolff sur les cryptomonnaies, bien qu’il considère toujours que la technologie finira par s’imposer.

« Je crois fermement à la blockchain comme moyen de transaction d’avenir, mais la situation est regrettable. Nous avons collaboré avec FTX parce qu’il s’agissait de l’un des partenaires les plus crédibles et solides sur le plan financier. Mais, une société de cryptomonnaies peut se retrouver à terre et disparaître en une semaine, ce qui montre à quel point le secteur est encore vulnérable. Celui-ci n’est pas régulé, et je crois qu’il doit se doter d’une réglementation adaptée. Parce qu’il y a tellement de clients, d’investisseurs, de partenaires comme nous qui ont été trompés. »

Interview de Toto Wolff, directeur de Mercedes Grand Prix
Sur fond de chute du Bitcoin, Mercedes a mis fin à son partenariat avec FTX
Le logo FTX était présent sur les flèches d’argent jusqu’au Grand Prix de Sao Paulo

>> Des cryptos pour vos premiers NFT, c’est sur eToro (lien commercial)<<

F1 et cryptomonnaies, liaisons dangereuses

Mais, selon le manager autrichien, la chute de FTX et du secteur des cryptomonnaies en général pourrait avoir un impact sur l’ensemble de la F1.

« Chaque équipe a de tels sponsors, tout comme la FIA, l’organisation du gère F1. Tout le monde pourrait donc être concerné. »

Interview de Toto Wolff

Pour rappel, les autres écuries sponsorisées par une entreprise du secteur des cryptomonnaies en 2022 étaient :

  • Ferrari avec Velas
  • Alpine avec Binance
  • Red Bull avec Bybit
  • Alpha Tauri avec Fantom
  • Alfa Romeo avec Floki
  • Aston Martin avec Crypto.com
  • McLaren avec Tezos
  • La FIA avec Crypto.com

Huit écuries d’une discipline qui en compte dix qui sont exposées aux cryptomonnaies, auxquelles s’ajoute l’organisation qui gère l’ensemble. La F1 s’étant mis à la sobriété avec l’encadrement des budgets, la défection soudaine de sponsors représente un risque financier majeur pour les équipes. Toto Wolff, bien que convaincu, souhaite plus de garanties de la part du secteur. D’ici là, il est comme nous condamné à regarder Sam Bankman-Fried prétendre des pertes de mémoire.

En crypto, comme en Formule 1, la sécurité est essentielle ! Restez loin des mirages et abordez les choses concrètes en vous consacrant à votre stratégie crypto ! Idéale pour faire vos premiers pas, la plateforme eToro n’attend plus que vous (lien commercial).

Easylife

Panda roux consultant en infrastructures des systèmes d’information le jour. La nuit, je me promène de Play-to-Earn en protocole DeFi. J’aime descendre de mon arbre pour creuser à la recherche de projets prometteurs. Passionné qui aime échanger et partager.

Recevez un condensé d'information chaque jour