Binance

Le CFO de Binance explique les clés pour l’adoption de masse des cryptos

Trading du CoinTrading du Coin

Alors que Binance vient de lancer son propre institut d’analyse des projets cryptos, Binance Research, son directeur financier (CFO) nous détaille sa vision des éléments qui mèneront les cryptomonnaies à une adoption massive.

La route vers l’adoption de masse

Dans un entretien avec Cryptoslate, Wei Zhou, CFO de Binance depuis début septembre, explique que l’adoption des projets blockchains repose sur deux éléments clés principaux : une infrastructure solide d’échange de cryptomonnaies, facilitant leur achat/vente, et une augmentation du nombre de projets de haute qualité.

« Je pense que deux choses vont conduire à l’adoption des cryptos. L’un est la facilité d’achat de cryptomonnaies (…) comme Bitcoin (BTC) et Ethereum (ETH), et pour cela, je pense que nous avons besoin de davantage d’accès (fiat vers crypto) (…) L’autre est que nous avons besoin de plus de projets de haute qualité dans l’écosystème et d’attirer plus de capital intellectuel pour permettre à plus de fondateurs de haute qualité d’entrer dans l’écosystème pour construire des projets, d’attirer des investissements (…) » Wei Zhou, CFO de Binance

Binance a un rôle à jouer

Wei Zhou a également réaffirmé la volonté de Binance de poursuivre ses efforts pour favoriser l’adoption des cryptomonnaies par le grand public, et accroître leur utilisation.

« (…) nous avons une assez grande base d’utilisateurs à travers le monde : plus de 10 millions d’utilisateurs actifs dans environ 180 pays (…) de nombreux utilisateurs utilisent l’exchange Binance comme un de leurs wallets secondaire ou tertiaire ».

L’adoption rapide des téléphones mobiles sur l’ensemble du continent africain dans la prochaine décennie est également citée comme facteur important de croissance de la base d’utilisateurs. Actuellement « 15% seulement des deux milliards de jeunes (…) ont accès aux services bancaires » en Afrique.

Dans ces conditions, l’objectif de CZ (Changpeng Zao, CEO de Binance) de réunir un milliard d’utilisateurs sur sa plateforme d’ici 2030 à 2040 sera peut-être réalisable.

Binance

Sources : Cryptoslate || Image from Shutterstock

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

3
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
Daniel
Invité
Daniel

Concernant l’infrastructure facilitant les échanges, ça va arriver avec l’appareil d’archos.
Si les échanges crypto et l’accès aux ico se démocratisent par l’intermédiaire de ce genre de wallet, Il va pas falloir longtemps pour que les places de marché traditionnelles soient désertées.
Les prochains à devoir innover ça va être les services fiscaux, parce que si des crypto stables s’imposent le retour aux fiat sera sans intérêt.

Lucas E.
Admin

Salut Daniel,

La problématique des stablecoins reste la capacité des émetteurs à résister aux attaques spéculatives et on voit bien que c’est compliqué 😉 https://www.tradingview.com/x/3sc2jIzQ/

Daniel
Invité
Daniel

Salut Lucas,
Oui c’est vrai mais on voit aussi qu’il y a des forces de rappel. Si on regarde les parités des grandes devises internationales on a aussi des variations parfois “importantes” malgré des volumes énormes et l’existence de politique monétaires “régulatrices”. On peut aussi observer des phénomènes d’inflation monstrueuse dans certains pays qui, si la cause est plus fondamentale que spéculative, posent quand même le problème de la confiance en la monnaie en tant que réserve de valeur garantie.