Bybit réduit son personnel avec la baisse du marché

Une réduction de taille ! – Bybit suit les pas de Coinbase et de Gemini qui avaient licencié une partie de leurs employés. L’entreprise contribue, dans ce contexte, à l’institutionnalisation de certains discours et pratiques.

Licenciements chez Bybit : le club des victimes s’agrandit

Bybit subit également les marchés baissiers, et se sépare d’une partie de son personnel. L’entreprise est pourtant considérée comme le deuxième plus grand marché à terme pour les cryptomonnaies.

Mais le bear market semble surtout avoir révélé au grand jour, des géants aux pieds d’argile qui doivent se délester de leurs collaborateurs pour assurer leur pérennité.

Concernant ces licenciements, l’entreprise a supprimé des emplois, sans toutefois communiquer des chiffres. La page LinkedIn de l’entreprise affiche actuellement 663 employés.

À la suite de ces mesures qui s’accompagnent malheureusement d’un bilan humain toujours lourd, un porte-parole de l’entreprise a évoqué les aides fournies aux employés concernés.

Ces derniers recevraient une indemnité de départ. Ils bénéficieraient en outre d’une aide de la part de l’entreprise pour « leur transition professionnelle ».

Ce type de soutien pour les personnes touchées par le gel des recrutements et les licenciements semble se généraliser dans la cryptosphère.

Coinbase par exemple, avait pris des dispositions similaires. La société a mis en place une base de données de compétences censée aider les candidats rejetés, mais qui devaient initialement être recrutés.

Ce type de dispositif sert bien évidemment – peu importe les discoursles intérêts de la marque employeur.

>> Jouez la sécurité, inscrivez-vous sur la référence des exchanges crypto FTX  (lien affilié) <<

L’obsession de la taille au détriment des employés

L’hiver crypto suffit-il vraiment à expliquer ces vagues de licenciement dans le secteur ? Le personnel de ces entreprises est en réalité aussi victime de lacunes en termes de management.

Le média The Block évoque sur ce sujet, le contenu d’un e-mail qui aurait été envoyé par le PDG de Bybit, Ben Zhou, à ses collaborateurs.

Ben Zhou y soulignerait la croissance exponentielle de la taille de la bourse d’échanges de cryptomonnaies. La croissance de l’entreprise n’aurait toutefois pas suivi le même rythme.

Ainsi, Bybit paierait aujourd’hui le revers d’une course à l’effectif irrationnelle. Le PDG de FTX, Sam Bankman-Fried avait d’ailleurs cité les pièges relatifs à cette obsession de l’hypercroissance.

En effet, les entreprises engagées sur cette voie doivent relever des défis majeurs de coordination, au fur et à mesure de l’augmentation de la taille de l’équipe.

FTX aurait selon Sam Bankman-Fried, emprunté un chemin de développement plus rationnel. Grâce à ce choix, l’entreprise peut ainsi poursuivre ses recrutements malgré le contexte actuel.

Bybit doit donc procéder à une compression du personnel. L’entreprise semblait pourtant être encore sur une trajectoire ascendante, en mai 2022. Elle avait alors intégré les options à sa gamme de produits financiers.

Profitez des opportunités d’achat de cryptos à bas coût que nous offre le marché ! Pour ne pas rater l’opportunité d’une vie, inscrivez-vous sans attendre sur la plateforme d’échange crypto de référence FTX et bénéficiez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien affilié, voir conditions sur site officiel).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour