Binance se fait siffler un hors-jeu par le régulateur espagnol

Mauvais cadre pour Andrés IniestaL’ancien joueur du Barça fait une publicité de Binance sur les réseaux sociaux, qui ne plait pas franchement à l’autorité de régulation du marché des valeurs mobilières. Le régulateur émet un avertissement au footballeur. Cet incident ne joue pas tellement en faveur de Binance, qui essaie de démontrer aux autorités que l’exchange fait preuve de fair-play.

>> Achetez vos bitcoins et vos autres cryptomonnaies sur la plateforme Swissborg. Gagnez un bonus de 2 à 200 € en CHSB, avec un dépôt minimum de 100 € <<

Star du foot espagnol et cryptomonnaies : carton jaune pour Andréas Iniesta

Le 24 novembre 2021, le footballeur espagnol, Andrés Iniesta, publie ses photos sur Twitter et Instagram, pour promouvoir Binance. Il est assis à côté d’un ordinateur portable affichant le logo et le site de Binance, et tient un smartphone montrant des cryptomonnaies majeures comme bitcoin (BTC) et le binance coin (BNB).

Andrés Iniesta promeut Binance. Il reçoit un avertissement du régulateur espagnol.
Publication d’Andrés Iniesta – Source : Twitter

Le régulateur financier espagnol a réagi sur Twitter douze heures après cette promotion d’Iniesta. Il l’a mis en garde contre les risques présentés par les investissements dans les cryptomonnaies. L’autorité de régulation du marché des valeurs mobilières a notamment évoqué la déclaration réglementaire de février 2021.

Elle rappelle que les investisseurs doivent avoir une connaissance suffisante des cryptomonnaies et être informée des risques, avant d’investir ou de prodiguer des conseils financiers. Le régulateur a souligné le caractère non réglementé des cryptomonnaies, augmentant ainsi leur niveau de risque :

« Bonjour Andres Iniesta, les crypto-actifs comportent des risques importants car ce sont des produits non réglementés. »

Binance et la réglementation : calmer le jeu pour éviter un carton rouge

Binance est aujourd’hui soumise à une pression réglementaire provenant des régulateurs de différents pays comme les Etats-Unis, l’Italie, le Canada, le Japon, le Singapour, et l’Allemagne. L’exchange continue ses efforts pour être dans les bonnes grâces des régulateurs.

Les régulateurs reprochent notamment à Binance, son modèle organisationnel. L’exchange ne dispose pas de siège social. Mais cette organisation pourrait être sur le point d’être modifiée, car Binance pourrait finalement avoir jeté son dévolu sur l’Irlande pour implanter son siège social, et prouver ainsi sa bonne volonté envers les régulateurs.

Les autorités espagnoles sont particulièrement actives dans la régulation des cryptomonnaies. Elles font la chasse aux mineurs illégaux dans le pays. Dès 2018, le fisc espagnol a commencé à jauger le niveau de surveillance nécessaire du secteur. La banque centrale du pays a de son côté affiché son intérêt pour un euro numérique, il est à ce titre peu probable qu’elle soutienne les cryptomonnaies concurrentes au fur et à mesure que ce projet de monnaie numérique se concrétisera.

Fan du ballon rond espagnol ou … pas, vous cherchez une plateforme pour acheter vos bitcoins et vos autres cryptomonnaies ? Inscrivez-vous sur Swissborg, et gagnez un bonus de 2 à 200 € en CHSB, avec un dépôt minimum de 100 € (lien affilié).

Zoé De la Roche

Fan de Bitcoin, in love de Litecoin, amie d'Ethereum, j'ai une tendance marquée à friendzoner les shitcoins dont le seul projet d'avenir est de vous délester de vos rêves de prospérité ! J'essaie de n'être maximaliste de rien, je recherche plus les convergences entre ancien et nouveau monde Apprentie-mineuse à mes heures :-)

Recevez un condensé d'information chaque jour