Binance communique sur le leak KYC de début août

Binance vous dit tout, tout, tout, sur le KYC – Nous vous avions expliqué les détails de cette étrange affaire de fuite de données KYC ayant frappé Binance début août, données personnelles à priori extirpées par un hacker qui souhaitait les monnayer contre des cryptos sonnantes et trébuchantes. L’exchange avait dans un premier temps dénoncé du FUD et un « faux leak KYC », avant d’adopter une attitude plus précautionneuse suite à la diffusion en masse de documents d’identité sur un groupe Télégram.

Binance a communiqué en fin de sermaine dernière pour tenir la communauté au courant de l’avancée de ses investigations. Enfin… presque.

Le communiqué présente l’intérêt d’exister, mais il ne donne en soi pas tellement de nouvelles informations. Quelqu’un qui n’aurait pas suivi l’affaire y apprend à nouveau ce que nous savions déjà, à savoir que :

  • Binance a délégué une partie du processus de KYC à un prestataire externe entre décembre 2017 et février 2018, et sa responsabilité dans le leak n’est pas écarté,
  • Un hacker non identifié a partagé sur un groupe Telegram des documents divers mimant les documents KYC de Binance,
  • Les images partagées sur les réseaux semblent bien être originaires du prestataire externe évoqué, mais certaines d’entre elles auraient été modifiées et photoshopées, tandis qu’aucune de ces images ne porteraient le filigrane numérique spécifique au KYC de Binance.

Seule nouvelle information : Binance annonce contacter au cas par cas les utilisateurs affectés, pour leur offrir une assistance afin de gérer au mieux cette situation. Notamment, la plateforme prévoit d’offrir à ces victimes supposées l’adhésion à vie à son programme Binance VIP.

La plateforme incite également les victimes supposées à faire refaire leurs papiers d’identité. Si la plateforme suit l’affaire, elle distille pour autant les informations au compte-goutte. Affaire à suivre donc.

Grégory Guittard

Directeur de publication du JDC, Bitcoin Bricoleur, Blockchain-sceptique. Je fais une allergie à la sacro-sainte Blockchain censée nous sauver tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos remarques et autres vociférations directement à [email protected]

Commentaires

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour