Binance

La co-fondatrice de Binance s’exprime sur leur nouveau fiat-exchange de Singapour

Trading du CoinTrading du Coin

Le 18 septembre, Binance lançait un bêta test fermé de son nouveau fiat-exchange basé à Singapour, proposant dans un premier temps le dollar singapourien comme devise de change avec les cryptomonnaies. La co-fondatrice de Binance a donné quelques informations supplémentaires sur cette nouvelle plateforme dans une interview pour CryptoSlate.

C’est la co-fondatrice et directrice du marketing (CMO) de Binance, Yi He, qui revient plus en détails sur ce lancement, annoncé dès le 15 septembre par Changpeng Zhao, également co-fondateur et actuel CEO de Binance.

Selon CryptoSlate, Yi He explique que :

« Notre mission chez Binance est de contribuer au développement du secteur des blockchains, en construisant l’infrastructure pour l’écosystème. Les devises “fiat” ($, €, etc.) constituent une partie très importante des transactions blockchain. En lançant un fiat-exchange, nous espérons offrir une expérience utilisateur plus complète, et permettre non seulement le change et les transactions de monnaie fiduciaire (fiat currency), mais également les investissements futurs dans des projets de blockchains, les médias, l’éducation et autres domaines aux blockchains. »

Comme le précise CryptoSlate, Singapour fait partie de ces pays où la réglementation est favorable à l’implémentation d’un tel exchange, notamment avec une politique d’authentification des clients (KYC, Know Your Customer) et de lutte contre le blanchiment d’argent (Anti-Money Laundering, AML) suffisamment claire pour que le nouveau fiat-exchange de Binance puisse s’y conformer facilement.

Comme l’explique Yi He à ce sujet :

« Singapour est un centre financier mondial à l’économie développée et politiquement stable. En plus de cela, Singapour a un haut degré de perspicacité et de jugement à la fois dans la finance et l’Internet. Nous sommes impatients de travailler avec les dirigeants du secteur et suivrons les procédures KYC et AML en stricte conformité avec les réglementations locales, et nous coopérerons en totale conformité avec les spécifications de la banque (partenaire). »

Singapour

De plus, la Monetary Authority of Singapore (MAS) est proactif en matière de réglementation des cryptomonnaies, favorisant l’implantation d’entreprises liées aux technologies blockchains, comme Yi He le dit dans son interview :

« Je pense que Singapour jouera également un rôle important dans le secteur des blockchains ; de nombreux pays et régions dotés de secteurs financiers très développés n’ont pas de relation directe avec leur population, mais la technologie des blockchains est essentiellement décentralisée et ne comporte aucune restriction géographique. Pour les gouvernements tournés vers l’avenir qui valorisent la technologie, il s’agit d’une opportunité rare et passionnante. »

La co-fondatrice de Binance termine en exprimant son avis personnel sur les cryptomonnaies, et notamment le BNB (la crypto spécifique à l’exchange) :

« Je suis très confiante dans ce secteur – et comme typiquement pour ceux qui ont ce feeling, je me consacre entièrement à cette industrie. Presque tous les employés de Binance reçoivent une partie de leurs salaires en BNB, et beaucoup ont entendu comment CZ avait vendu sa maison pour acheter des bitcoins il y a des années (…) mes biens personnels sont fondamentalement tous conservés en cryptomonnaies à ce jour. C’est cela avoir la foi. »

Que dire de plus, si ce n’est qu’effectivement, en cette période baissière sur les cours des cryptomonnaies, le plus important est de garder la foi en cette révolution qui s’annonce et se construit chaque jour plus !

Source : CryptoSlate || Image from Shutterstock

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar