Binance prêt à lancer la bataille d’Angleterre face aux régulateurs UK

La crypto-guerre de tranchées continue – La plateforme d’échange de cryptomonnaies Binance essaie de surnagerau mieux au milieu d’un raz-de-marée de régulateurs en colère. Pour apaiser ces derniers, l’exchange semble avoir choisi l’Irlande pour devenir son futur siège social. Bien que le Royaume-Uni ait été une des principales sources de problèmes de réglementation de son entreprise, le CEO de Binance compte bien y rester.

Binance ne lâchera pas ses terres au Royaume-Uni

Dire que les temps sont difficiles pour Binance est un euphémisme, tellement la pression réglementaire est intense. La Financial Conduct Authority (FCA) du Royaume-Uni avait été un des premiers organismes de régulation financière à mettre des bâtons dans les roues de Binance, et ce, dès le mois de juin 2021.

Mais tout cela ne semble pas démonter l’enthousiasme de Changpeng « CZ » Zhao, le CEO de Binance. Dans un entretien donné au journal britannique Telegraph, le dirigeant de la crypto-bourse évoque une implémentation durable d’une partie de son entreprise au Royaume-Uni.

« Nous nous sommes pleinement réengagés ici. (…) Nous apportons un certain nombre de changements très importants dans les structures organisationnelles, les offres de produits, nos processus internes et la façon dont nous travaillons avec les régulateurs. (…) Nous voulons maintenir notre présence au Royaume-Uni et continuer à servir les utilisateurs britanniques d’une manière entièrement autorisée et entièrement conforme. »

Binance engage des troupes pour sa conformité réglementaire

Et effectivement, Changpeng Zhao met les moyens de ses ambitions de se maintenir dans le pays de Sa Majesté. Depuis le revers que lui a infligé la FCA en juin, Binance aurait enrôlé un bon nombre d’« ex-employés de la réglementation » au Royaume-Uni et « 200 personnes » chargées de la conformité.

Une sacrée troupe pour faire tomber l’obstacle des régulateurs. Et CZ est si confiant sur la victoire de Binance qu’il annonce espérer obtenir une licence pour devenir une bourse enregistrée de crypto-actifs au Royaume-Uni « dans les 6 à 18 prochains mois ».

Pour cela, Binance devra encore fournir d’importants efforts de conformité concernant les lois anti-blanchiment d’argent (AML) et de lutte contre le financement du terrorisme. Une des voies possibles et évoquées par le CEO est la création d’une entité séparée, à peu près sur le même modèle que sa filiale Binance.US aux États-Unis.

Verra-t-on alors bientôt naître un Binance.UK pour faire plaisir à la FCA britannique ? Binance et CZ semblent en tout cas prêts à tout pour séduire les régulateurs. En France, le CEO semble déjà avoir convaincu les autorités, en promettant de mettre sur la table 100 millions de dollars, avec son plan d’aide appelé « Objective Moon ».

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour