Gemini lance sa plateforme de block trading

Gemini, l’exchange fondé par les jumeaux Winklevoss, vient d’ajouter une nouvelle fonctionnalité le 12 avril 2018. Celle-ci réduira l’impact des gros ordres d’achat et de vente sur le prix du bitcoin. Cette nouvelle fonctionnalité est nommée block trading.

Annoncé lundi, Gemini Block Trading permettra aux Whales – personnes possédant beaucoup de cryptoactifs pouvant faire varier le cours d’un actif de façon significative – d’exécuter des transactions importantes en dehors des carnets d’ordres continuellement mis à jour. De fait, dans les carnets d’ordres habituels, une seule transaction peut avoir un effet démesuré sur l’ensemble du marché en raison de sa taille.

Qu’est-ce que le block trading ?

Le marché est très sensible aux transactions de haute valeur. Par ailleurs, la plupart des exchanges maintiennent un registre central des ordres pour maintenir toutes les transactions sous une certaine taille et une certaine limite en fonction de la demande. Tout ordre dépassant ces limites nuit souvent aux opérateurs, car il génère un faux signal de mouvement du marché.

Pour surmonter cet obstacle, les exchanges ont déployé des systèmes de block trading. Tous les ordres sont exécutés en dehors du carnet d’ordres primaire de l’exchange et sont réglés de façon privée entre les parties concernées. Pour être éligible au block trading sur Gemini les ordres doivent porter sur au moins 10 BTC ou 100 ETH.

Les transactions effectuées sur plateforme de block trading seront publiées avec un délai de 10 minutes, garantissant que tous les participants du marché aient accès aux informations sur les prix et la liquidité tout en réduisant la propension des ordres conséquents à avoir un effet de cascade sur le prix du bitcoin.

Le block trading : nouveau gadget ou une nécessité pour le marché ?

Le block trading a récemment gagné en popularité dans les hub commerciaux asiatiques tels que Hong Kong. Au cours des derniers mois, le marché a été contraint d’affronter des ventes importantes qui ont démontré la nécessité de ces services de négociation.

Parmi celles-ci on peut noter la vente des actifs de Mt.Gox qui à elle seule a fait chuter l’ensemble du marché. En effet, l’ancien exchange a vendu 400 millions de dollars de bitcoins et bitcoins Cash pour régler les dettes de l’entreprise en faillite.

De même, bien qu’à une échelle beaucoup plus large, les contribuables ont retiré jusqu’à 25 milliards de dollars de cryptomonnaies pour couvrir l’imposition les gains en capital accumulés au cours de l’exercice 2017.

Le block trading répond donc à la demande des hedge funds et autres institutions cherchant à acquérir de grandes quantités d’actifs numériques sans perturber le marché. Mais va aussi permettre d’atténuer les effets des coups durs pour le marché comme les ventes ou conversions massives exposées plus haut.

Sources : CCNFinancemagnates || image from Shutterstock.com

Restez connecté à l'actualité
Qui d'autre veut recevoir un résumé de l'actualité des dernières 24h chaque matin ?
PARTAGER
Juriste spécialisé en droit des affaires, je suis passionné par les cryptomonnaies depuis leur apparition sur le Deepweb. Fervent supporter du Bitcoin, je suis convaincu que les devises numériques joueront un rôle déterminant dans l'avenir de nos sociétés. Je m'intéresse tout particulièrement aux aspects financiers et législatifs des cryptomonnaies.

3 Commentaires

  1. Espérons qu’ils foutent pas le bronx en accusant tout le monde de plagiat et de vole de code source d’ici peu ces 2 procéduriers….les cryptos c’est le monde de l’open source, si leur code est pas ouvert personne n’investira dedans

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.