Société Générale (FORGE) émet une obligation verte tokenisée sur Ethereum

Collectionnez les articles du JDC en NFT

Collecter cet article

Quand les banques se servent des cryptos. Dès fin 2022, la filiale SG-FORGE de la Société Générale a fait parler d’elle en devenant une des premières filiales bancaires à valider un enregistrement en tant que PSAN (Prestataire de services sur actifs numériques). Mais, encore bien plus rare (toujours unique, même, jusqu’ici), SG-FORGE a réussi le tour de force de décrocher un agrément PSAN de l’Autorité des marchés financiers (AMF). Aujourd’hui, la filiale de la grande banque française continue ses avancées dans le secteur des crypto-actifs, en émettant ses premières obligations vertes sur le réseau blockchain d’Ethereum (ETH).

Des obligations vertes tokenisées qui profitent des technologies cryptos

Ce 4 décembre 2023, la Société Générale etsa filiale tournée vers les cryptos, SG-FORGE, ont annoncé via un communiqué de presse qu’elles émettaient un « Security Token » de leur première obligation verte tokenisée.

Ces tokens ont été enregistrés sur la blockchain publique d’Ethereum, la plateforme incontournable pour les smart contracts et la tokenisation au sein du petit monde crypto. Comme le rappel le communiqué de la grande banque française, ces obligations émises directement sur blockchain bénéficient de tous les avantages de la technologie des registres distribués (DLT) :

« La transparence et la traçabilité, mais aussi la fluidité et la rapidité, des transactions et de leurs règlements [via réseau blockchain]. »

Extrait du communiqué de la Société Générale et SG-FORGE

Société Générale et SG-FORGE tokenisent des obligations sur Ethereum.
Compte X @SocieteGenarale

>> Vous ne faites pas confiance aux plateformes pour garder vos cryptos ? Ledger a la solution <<
<strong> Achetez votre wallet </strong>
Achetez votre wallet

Société Générale et SG-FORGE comptent bien exploiter à fonds la tokenisation

Les Security Tokens de ces obligations ont plus précisément été émises sur le réseau ETH le 30 novembre 2023. Et ils ont tous été « entièrement souscrits par deux investisseurs institutionnels » d’après le communiqué. En l’occurrence, ce sont AXA Investment Managers et Generali Investments qui ont raflé toutes ces obligations tokenisées.

D’un montant total de 10 millions d’euros (avec une maturité de 3 ans), ces fonds levés seront exclusivement utilisés pour « financer ou refinancer des activités vertes éligibles » telles que définies par la Société Générale.

La grande banque et SG-FORGE parlent même des réseaux cryptos comme d’un nouveau « référentiel de données et un outil de certification ». Et les banquiers ont de la suite dans les idées, puisque ces obligations tokenisés peuvent être un cas d’application de leur stablecoin maison de l’euro.

En effet, en avril 2023, SG-FORGE annonçait le lancement du stablecoin l’euro CoinVertible, ou EURCV. Avec ces obligations vertes numérisées sur blockchain, les investisseurs pourront (s’ils le souhaitent, car optionnel) régler les titres directement on-chain via le stablecoin EURCV. La Société Générale et sa filiale précisent également au passage qu’ils vont bien sûr continuer de développer ces « services innovants » liés au secteur des crypto-actifs.

Ledger est le leader mondial du hardware wallet. Une très large gamme de produits adaptés à tous les usages, du simple amateur au plus professionnel. En cliquant sur ce lien, protegez vos actifs numériques et soutenez le travail du JdC
<strong> Achetez votre Ledger </strong>
Achetez votre Ledger

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour