Le Nigéria détient deux responsables de Binance : 10 milliards de dollars exigés ?

Collectionnez les articles du JDC en NFT

Collecter cet article

Détention arbitraire et amende ? Le Nigéria fait face à une crise économique et monétaire sans précédent. Un fiasco que certains associent en partie à la tentative de redresser une situation déjà mal barrée avec le lancement du e-Naira. Une monnaie numérique de banque centrale (MNBC) dont le seul véritable point positif est de représenter tout ce qu’il ne faut surtout pas faire dans le domaine. Ou comment l’échec local d’une stratégie globale peut devenir le point de bascule d’un véritable désastre économique. Et alors que la population tente de survivre, les dirigeants nigérians cherchent un coupable à pointer du doigt… et auquel facturer ce fiasco. C’est la raison pour laquelle deux hauts responsables de la filiale locale de Binance sont actuellement détenus d’une manière jugée arbitraire. Au point de faire entrer le président américain Joe Biden dans la partie.

Deux hauts responsables de Binance détenus au Nigéria

La situation est confuse au Nigéria. Il suffit de voir à quel point sa monnaie locale, le Naira (NGN), s’effondre contre le dollar USD de plus de 70 % en moins d’une année. Serait-ce la conséquence directe d’une gestion pour le moins douteuse de la banque centrale locale. Officiellement, non. Ou en tout cas pas uniquement…

Deux hauts responsables de Binance détenus au Nigéria
Graphique du Naira contre le dollar (NGN/USD) en YTD

En effet, si l’on en croit les déclarations officielles des dirigeants locaux, cette déstabilisation du marché du Naira serait dû à la plateforme Binance. En cause : le transit illicite de 26 milliards de dollars présenté comme facilité par cet exchange de cryptomonnaies. Mais d’autres plateformes crypto et Forex sont également dans le viseur des régulateurs nigérians.

De ce fait, deux hauts responsables de la filiale nigérianne de Binance – ressortissants américains et britanniques – ont été invités fin février à venir au Nigéria. Cela dans le but de discuter du différend en cours qui oppose le gouvernement à cette plateforme. Le problème ? Une fois sur place, leurs passeports ont été confisqués. Et ils sont actuellement toujours enfermés dans une « maison d’hôtes » gérée par l’Agence de sécurité nationale.

Une détention au cours de laquelle il leur a été demandé de fournir des informations sur les 100 principaux utilisateurs de son exchange au Nigéria. Mais également l’intégralité de son historique de transactions sur les six derniers mois. Et ce n’est pas tout…

Créez votre compte SwissBorg et découvrez la nouvelle thématique Gaming
<strong>Swissborg : Euro > Crypto au meilleur prix en 1 clic ! </strong>
Swissborg : Euro > Crypto au meilleur prix en 1 clic !

une potentielle amende de 10 milliards de dollars et Joe Biden à la rescousse ?

Dans le même temps – selon le Financial Time – le conseiller à la sécurité nationale aurait exigé le règlement des dettes fiscales impayées par Binance. Le tout accompagné d’une amende, pour avoir facilité des « transactions illégales », fixée par le gouvernement à… 10 milliards de dollars. Un élément discutable et parfois réfuté par le gouvernement nigérian ou encore certains médias. Serait-ce le véritable pot aux roses de cette affaire ?

Car, de toute évidence, l’amende record de plus de 4 milliards de dollars exigée par le gouvernement des États-Unis dans le cadre de son dossier contre la plateforme Binance donne des idées à d’autres pays. D’autant plus lorsque cela concerne une économie à l’agonie, comme c’est actuellement le cas au Nigéria.

C’est pourquoi des voix s’élèvent déjà aux États-Unis. Cela afin de condamner ce qui est présenté comme un « kidnaping » de ces deux dirigeants. Ces derniers victimes d’une détention présentée comme arbitraire, à laquelle le président Joe Biden est invité à mettre un terme au plus vite. Car le Nigéria bénéficie de plus d’un milliard de dollars d’aide américaine chaque année, en tant qu’allié des États-Unis.

« Urgent : Tigran Gambaryan, citoyen américain et chef des enquêtes criminelles Binance, a été kidnappé par le gouvernement nigérian, sans inculpation. Son arrestation constitue une violation flagrante du droit international. Nous faisons appel au Président Biden pour assurer une libération immédiate. »

Chamber of Digital Commerce

Difficile de déterminer la prochaine étape de cette affaire. Mais le gouvernement du Nigéria semble bien décidé à maintenir sa pression sur Binance. Il faut dire que la perspective de toucher 10 milliards de dollars a tout de motivant. En particulier, si l’on considère le vide actuel des caisses de l’État. Une affaire à suivre…

Vous cherchez à acheter les cryptos au meilleur prix ? Mais vous voulez aussi que ça soit au meilleur moment ? Et bien évidemment seulement les meilleurs projets ? Découvrez la toute nouvelle Thématique Gaming
<strong>Téléchargez l’appli SwissBorg </strong>
Téléchargez l’appli SwissBorg

Hugh B.

Passionné depuis de nombreuses années par l’univers décentralisé des cryptomonnaies et le développement du Web3 j’attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Je suis également un auteur publié.

Recevez un condensé d'information chaque jour