Ethereum, meilleur que Bitcoin pour stocker de la valeur ? L’étude qui jette un froid

Les ethers, un meilleur refuge ?Avec l’inflation de plus en plus galopante des monnaies fiduciaires des États, Bitcoin (BTC) est souvent perçu comme une valeur refuge, au même titre que l’or. Mais un petit nouveau pourrait rejoindre le club des réserves de valeur : Ethereum (ETH).

Et si Ethereum devenait plus déflationniste que Bitcoin ?

La proposition d’amélioration d’Ethereum, appelée EIP 1559, a profondément changé la nature de ce réseau blockchain. En effet, contrairement à Bitcoin et ses 21 millions d’unités maximum, Ethereum ne possède pas de limite formelle fixée à l’émission d’ethers.

L’EIP 1559 a ainsi complètement rebattu les cartes, en minorant très fortement la nature inflationniste de la création d’ethers. Des chercheurs issus de 4 universités australiennes ont même publié un rapport suggérant qu’Ethereum pourrait bien devenir durablement un système déflationniste.

En effet, depuis son implantation avec le hard fork London en août 2021, l’EIP 1559 a déjà entraîné la destruction de centaines de milliers d’ethers. Ces derniers ont été brûlés (burn) lors des transactions, au lieu d’être donnés aux mineurs du consensus par preuve de travail d’Ethereum.

Au point qu’il est déjà arrivé que la destruction d’ethers soit supérieure au nombre d’ethers créés en récompense de minage, comme le montre le graphique extrait du rapport, ci-dessous.

Il est déjà arrivé que la destruction d’ethers soient supérieure au nombre d’ethers créés en récompense de minage
Création et destruction d’ethers – Source : le rapport

>> 25$ de bitcoins en cashback offerts ! L’offre à ne pas manquer sur Zengo <<

Un taux d’inflation des ETH inférieur à 1 % : qui dit mieux ?

En prenant les données de destruction d’ethers depuis la mise à jour London pour les transposer sur une année, les chercheurs arrivent à la conclusion que le réseau de Vitalik Buterin deviendra probablement moins inflationniste encore que celui créé par Satoshi Nakamoto.

« En annualisant le taux de création d’ethers depuis l’EIP 1559, l’augmentation prévue de l’offre totale d’ethers n’est que de 0,98%, soit moins de la moitié de l’augmentation de 1,99 % de l’offre de bitcoins qui est presque certaine au cours de la même période. »

Les universitaires vont donc même jusqu’à qualifier les ethers de « meilleure couverture contre l’inflation [des monnaies fiats] » que les bitcoins !

Et, si l’on ne parle qu’en termes purement inflationnistes, cela pourrait effectivement être vrai, au moins jusqu’au prochain halving de Bitcoin, qui devrait se produire en 2024. La création de nouveaux BTC (en récompense de blocs) sera alors divisée par 2, comme cela a déjà été le cas en 2012, en 2016 et en 2020.

Alors… le bitcoin ou l’ether pour se protéger de l’inflation ? Dans les 2 cas, ces cryptomonnaies semblent très vertueuses si on les compare aux monnaies fiduciaires des États qui se déprécient constamment. Les errements et expérimentations monétaires des banques centrales ont d’ailleurs récemment fait réagir le président du Salvador, qui ne regrette pas une seconde le choix de Bitcoin pour sa nation.

Vous aussi faites le choix de vous protéger de l’inflation, que votre choix se porter sur Bitcoin…ou Ethereum ! En attendant, 25$ en bitcoins offerts en cashback vous attendent en téléchargeant l’application ZENGO et en renseignant le code ZENGOJDC au moment de votre inscription (en contrepartie de 250$ d’achat en crypto, lien affilié)

Pour aller plus loin

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour