Ethereum face à ses frais délirants – L’idée de Vitalik Buterin pour éviter un drame

Depuis plus d’un an, Ethereum fait face à un important problème de congestion. Celui-ci a diverses conséquences, dont la plus immédiate est l’augmentation drastique des frais de transactions. Face à ce problème de taille, Vitalik Buterin, le cofondateur d’Ethereum, a imaginé une solution : modifier une nouvelle fois le système de frais.

Ethereum victime de son succès

NFT, DeFi, Play to Earn, nombreux ont été les phénomènes qui ont émergé sur Ethereum au cours des dernières années. Malheureusement, ces innovations n’ont pas uniquement eu des conséquences positives sur Ethereum.

En effet, l’augmentation du nombre d’utilisateurs sur le réseau a poussé celui-ci dans ses derniers retranchements. Par conséquent, les ressources sur Ethereum sont devenues extrêmement chères. Il est désormais devenu courant de dépenser plusieurs dizaines, voire centaines de dollars pour interagir avec le réseau.

Par exemple, il faut compter entre 50 et 150 $ pour interagir avec Ethereum au moment de la rédaction de ces lignes. Un coût, loin d’être anodin pour la plupart des utilisateurs du réseau.

Coût moyen d'un transfert ou d'une interaction avec un smart contrat sur Ethereum - Source : Etherscan.
Coût moyen d’un transfert ou d’une interaction avec un smart contrat sur Ethereum – Source : Etherscan.

Oubliez le gas fou d’ETH, et concentrez-vous sur le Bitcoin avec KuCoin (lien affilié) >>

Une nouvelle solution imaginée par Vitalik Buterin

Mercredi 5 janvier dernier, Vitalik Buterin a publié une proposition d’évolution d’Ethereum visant à réduire les frais sur le réseau, intitulée « Multidimentional EIP 1559 ».

Ainsi, cette proposition vise à faire évoluer le système de frais sur Ethereum introduit au début du mois d’août 2021 avec le hard London, via la mise en place de l’EIP 1559.

En pratique, les ressources du réseau Ethereum ont différentes capacités limitées selon le contexte. Vitalik Buterin identifie deux capacités différentes :

  • Burst Capacity : qui correspond à la capacité que peut gérer le réseau sur un court laps de temps (quelques blocs) ;
  • Sustained Capacity : qui correspond à la capacité que peut gérer le réseau sur le long terme.

Malheureusement, dans le système de frais actuel ces capacités – bien que différentes – sont gérées de la même manière par le réseau.

« Le système actuel, dans lequel toutes les ressources sont combinées en une seule ressource multidimensionnelle (« gas »), ne permet pas de gérer ces différences. »

Vitalik Buterin
Vitalik Buterin et ses idées pour gérer le coût du réseau Ethereum

Ainsi, Vitalik estime que « le fait de regrouper toutes les ressources dans une seule ressource virtuelle (le gas) entraîne des coûts de gas sous-optimaux« . En d’autres termes, de nombreuses transactions sont amenées à payer bien plus de gas qu’elles ne le devraient théoriquement, car le coût du gas est basé sur une mécanique d’offre et de demande.

Pour pallier ce problème, Vitalik Buterin a imaginé deux solutions ayant chacune un degré de complexité différent.

  • La première solution vise à garder un coût d’exécution fixe pour chacune des actions réalisées sur Ethereum. Cependant, une limite sur la Burst Capacity serait ajoutée aux blocs, en plus de la limite de gas déjà présente. Cela permettrait de fixer une limite sur le temps de traitement. Le coût des actions y serait calculé en divisant le coût total de l’action par celui de la base fee.
  • La seconde solution, plus complexe, vise à supprimer le coût d’exécution fixe pour chacune des actions pour le remplacer par un coût plus variable, dépendant de la quantité de ressources réellement utilisées. Dans ce cas, des limites sont également ajoutées dans chacun des blocs, aussi bien sur la Burst Capacity que sur la Sustained Capacity. De plus, la limite de gas par bloc serait, elle aussi, supprimée.

Ce qu’il faut retenir de ces deux solutions est qu’elles visent toutes deux à optimiser les blocs. Ainsi, cette optimisation des blocs et des actions qu’ils contiennent pourrait entrainer une réduction des frais en général.

« À haut niveau, je pense que cela pourrait conduire à des frais de transaction considérablement plus bas parce que les développeurs peuvent optimiser beaucoup plus précisément l’utilisation des ressources. Cela nous permettrait également de faire des choses comme augmenter la capacité d’exécution de l’EVM tout en continuant à cibler la croissance de l’état fixe. »

Karl Floersch, CTO de Optimism, en réaction à la proposition de Vitalik.

Ces optimisations pourraient bien permettre à Ethereum de continuer d’évoluer en attendant son passage au Proof of Stake, via Ethereum 2.0. Un passage longuement attendu par la communauté, qui continue d’envoyer massivement des ETH sur le contrat de dépôt d’ETH 2.0 afin de prendre part au processus de validation sur la nouvelle chaine.

Ethereum n’a pas dit son dernier mot et veut secouer l’écosystème des cryptomonnaies… Allez-vous laisser passer le train du Web 3 ? Achetez vos premières poussières d’ETH et préparez l’avenir en vous inscrivant sur la plateforme de référence KuCoin. Economisez 10% sur vos frais de trading en suivant notre lien affilié !

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour