Ethereum (ETH), le flambeur sans limite : les frais de transaction s’envolent, la déflation de la partie

Une déflation qui surprend tout le monde – Le réseau Ethereum (ETH) a connu plusieurs mises à jour d’envergure au cours de l’année 2021. L’implémentation de l’EIP 1559 a introduit un mécanisme de destruction d’une partie des frais de transaction. Depuis, l’émission d’ETH peut s’avérer déflationniste lors des périodes de forte utilisation du réseau.

350 millions de dollars brûlés sur 7 jours

Début août 2021, le système de frais du réseau Ethereum a été modifié avec le déploiement de l’EIP 1559, suite au hard fork London. Cet EIP avait introduit une destruction systématique d’une partie des frais de transaction sur Ethereum. Depuis son déploiement, plus de 1,4 million d’ETH ont été détruits par le réseau. Cela représente un peu moins de 5 milliards de dollars au cours actuel.

La semaine dernière, le réseau a connu un regain d’utilisation qui a, une nouvelle fois, entraîné les frais de transaction vers le haut. Si bien qu’Ethereum s’en est retrouvé déflationniste.

En effet, au cours des 7 derniers jours, le réseau a détruit 104 508 ETH, alors que seuls 95 073 nouveaux ETH ont été émis par le processus de minage. Par conséquent, Ethereum présente un taux de déflation de 10 % sur cette même période.

7 derniers jours 104 508 ETH détruits 95 073 nouveau ETH émis - déflation à 10 % Ethereum
Statistique du burn sur Ethereum – Source : watchtheburn.com

Une aubaine pour l’ensemble des holders qui ont, en plus profité, d’une hausse de 4 % du cours de l’ETH lors des dernières 24 h.

Oubliez la DeFi folle, et concentrez-vous sur le Bitcoin avec KuCoin (lien affilié) >>

Uniswap : le glouton des frais

Évidemment, l’importante majorité de cette destruction d’ETH survient dans le cadre d’interaction avec des smart contracts. En effet, ces interactions s’avèrent être les plus gourmandes en frais et, par conséquent, les plus destructrices d’ETH.

En 2021, Uniswap a été le protocole le plus gourmand en frais. Effectivement, celui-ci a été à l’origine d’en moyenne 30 % des frais dépensés sur Ethereum.

Uniswap protocole gourmand frais 2021 Ethereum
Frais consommés par le protocole Uniswap en 2021 – Source : Nansen

Il est suivi du protocole OpenSea, qui vient de clore l’année à 30 % de la consommation globale de gas, bien qu’il n’ait représenté que 1 % de l’activité on chain au cours de l’année 2021.

La troisième place est, quant à elle, occupée par 1inch, dont la part a légèrement diminué en fin d’année.

Ethereum 2.0 arrive à grands pas : les frais s’en moquent

La communauté, dans son ensemble, attend avec impatience le déploiement d’Ethereum 2.0. En effet, The Merge, le mécanisme qui vise à relier la couche applicative d’Ethereum 1.0 à la couche consensus d’Ethereum 2.0 a été annoncé pour juin 22.

Malheureusement, le passage en proof of stake ne devrait avoir quasiment aucune incidence sur les frais de transaction. En effet, il faudra attendre le déploiement de Sharding, qui devrait multiplier par un facteur 10 000 les performances du réseau.

En attendant, les utilisateurs n’ont d’autre choix que de se rabattre sur les solutions de seconde couche.

Quoi qu’il en soit, les frais pourraient être revus à la baisse suite à une nouvelle modification du système de frais en 2022. Celle-ci a été proposée la semaine dernière par Vitalik Buterin.

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour