La guerre du gas : Ethereum et les solutions de seconde couche, une éternelle bataille

La guerre du gas – Le réseau Ethereum fait face à d’importants problèmes de congestion. Celui-ci n’arrive pas à suivre la demande, ce qui entraine une augmentation des frais de transactions. Heureusement, les solutions de seconde couche (L2) offrent des environnements où le coût du gas est bien moins cher. Cependant, comment expliquer les différences de coût des différents L2 ? 

Publication on-chain : le nerf de la guerre du gas

Les solutions de seconde couche, et notamment les rollups, visent à déporter une partie des transactions hors de la chaine principale d’Ethereum. Pour ce faire, celle-ci propose des environnements similaires à Ethereum, sur des blockchains évoluant en parallèle de la chaine principale. 

En pratique, ces blockchains héritent de la sécurité d’Ethereum. Pour ce faire, elles publient les données des transactions ayant eu lieu hors chaine, sur la blockchain Ethereum. Cela permet aux validateurs indépendants de revérifier ces transactions pour s’assurer de l’immuabilité des données. 

Dans les faits, la publication de ces données sur Ethereum représente le principal coût de fonctionnement de ces solutions de seconde couche. Par conséquent, la manière dont ces données sont publiées impact significativement le coût en gas des transactions au sein d’un L2. 

>> Envie de trader de l’ether et des cryptos sans y laisser votre chemise ? AscendEX vous réserve une belle surprise (lien affilié) <<

Les différences du coût de gas des différents L2

Jeudi 5 mai, Bartek Kiepuszewski, architecte blockchain pour MakerDAO et fondateur de L2Beat, a abordé le sujet dans un thread Twitter. 

Thread sur la différence de coût en gas des différents L2
Thread sur la différence de coût en gas des différents L2 – Source : Twitter.

Ainsi, il est primordial de comprendre comment les données des L2 sont publiées sur Ethereum pour mieux comprendre les différences de frais entre les différentes solutions. Allons du plus cher au moins cher. 

Arbitrum et Boba Network

Arbitrum et Boba Network peuvent être traités dans la même catégorie, car ils utilisent la même méthode de publication. En effet, les deux projets publient les données des transactions ayant eu lieu sur le L2 sans les compresser. 

Par conséquent, ce sont les projets qui vont dépenser le plus de frais pour publier ces données. Cela impacte directement les frais sur le L2 lui-même, qui sont inévitablement plus importants que la concurrence. 

Notons tout de même que Arbitrum s’apprête à modifier son système de publication des données, en apportant une compression préalable de ces dernières. Cette modification aura lieu au moment du déploiement de la mise à jour Nitro.

Optimism 

De son côté, le réseau Optimism va compresser les données de transaction avant de les publier sur Ethereum. Sans surprise, cela entraine une réduction du coût de publication et par conséquent une réduction des frais sur la seconde couche. 

En pratique, le séquenceur d’Optimism utilise la librairie zLib qui permet d’effectuer des compressions sans perte de données. 

Optimism

MetisDAO

Pour finir, nous allons nous pencher sur le cas de MetisDAO qui propose des frais significativement plus bas que ses concurrents. 

La raison est extrêmement simple : Metis ne poste tout simplement pas les données des transactions ayant eu lieu sur son L2. 

Par conséquent, le réseau Metis n’a pas à charger le coût de la publication on-chain de ces données. 

Cependant, comme le souligne Bartek Kiepuszewski, cette décision entraine un important compromis sur la sécurité. En effet, comme nous l’avons vu précédemment, les données des transactions ayant eu lieu sur le L2 sont publiées sur Ethereum dans un but de sécurité. 

Comme les données ne sont pas publiées, un validateur indépendant ne sera pas en mesure de vérifier l’état du L2 et assuré qu’il n’y a aucune transaction malicieuse. 

« Si le Séquenceur refuse de révéler les données tx, le Validateur pourrait essayer de défier le Séquenceur. La sécurité des fonds des utilisateurs dépend en fin de compte de la réussite de ce défi. »

Comme toujours dans l’écosystème crypto, un gain de rapidité ou au niveau du coût engendré toujours un compromis. Il est important de garder cela à l’esprit lors du choix d’une solution de seconde couche sur laquelle envoyer ses fonds. 

En parallèle, les solutions de seconde couche se mènent une guerre de la démocratisation. Récemment, Optimism a annoncé un airdrop de son nouveau jeton de gouvernance, probablement pour booster son adoption à travers l’écosystème Ethereum.

Ethereum et les cryptomonnaies sont là pour durer et vont changer le paysage de l’économie, tout le monde en convient. De votre côté, ne tardez pas trop et foncez vous inscrire sur AscendEX. Profitez de 10% de réduction sur les frais de trading (lien affilié, voir conditions sur site)

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour