Pour Ethereum, le changement c’est maintenant – MakerDAO dévoile son plan vers l’instantané

Des retraits aussi rapides que l’éclair – MakerDAO, le premier protocole de la finance décentralisée d’après DefiPulse, vient de dévoiler ses plans concernant Optimism. Désormais, grâce à l’« Optimism Dai Bridge », le protocole souhaite permettre des retraits instantanés depuis la seconde couche d’Ethereum.

Optimism : à quelques jours de la scalabilité ?

Avant d’entrer dans les détails de l’Optimism Dai Bridge, le nouveau produit de MakerDAO, revenons sur ce qu’est Optimism.

Optimism est une solution de seconde couche sur Ethereum, tirant parti des Optimistic Rollups. Cette technologie permet de déporter transactions et applications hors de la blockchain Ethereum pour réduire la charge qu’elle supporte.

Bien que révolutionnaire, et probablement une des meilleures solutions aux problèmes de scalabilité d’Ethereum, Optimism présente certains désavantages.

En effet, alors que les dépôts d’Ethereum vers Optimism (L1 -> L2) sont instantanés, les retraits (L2 -> L1), quant à eux, présentent une période de blocage d’une semaine afin d’assurer la sécurité des rollups.

C’est là que MakerDAO entre en jeu.

L’« Optimism Dai Bridge »

Le 9 mars 2021, le protocole MakerDAO a dévoilé l’« Optimism Dai Bridge », une solution censée réduire les problèmes posés par cette période de retrait de 7 jours.

Pour ce faire, MakerDAO dévoile un nouveau jeton : le fDAI. Celui-ci peut-être bloqué dans un vault (coffre-fort) MakerDAO en échange d’un DAI fraichement créé sur Ethereum. Il peut être perçu comme une demande de retrait tokenisée.

Nous retrouvons également l’oDAI, la version tokenisée du DAI sur Optimism.

En pratique, les interactions pour le retrait seront les suivantes :

  1. Brûler les oDAI sur Optimism ;
  2. Le relayer vérifie que le oDAI ont été détruits ;
  3. Le relayer génère des fDAI sur le L1, qui est un NFT ;
  4. Les fDAI sont collatéralisés dans un vault pour générer de nouveaux DAI ;
  5. Une semaine après la destruction des oDAI, le vault se rembourse lui-même, en consommant le collatéral.

Ainsi, grâce à ce système, il sera possible d’effectuer des retraits quasi instantanés et le système Optimism Dai Bridge s’occupera du reste.

Gare aux oracles !

Cependant, un point a directement interpellé de nombreux membres de la communauté : que se passerait-t-il si les oracles venaient à faillir ?

Eh, oui ! Ce sont les oracles qui permettent de savoir si les fDAI générés ont une quelconque valeur pour créer ensuite les nouveaux DAI sur le L1.

Si un utilisateur venait à compromettre l’oracle (scénario peu probable selon les développeurs), alors celui-ci pourrait éventuellement créer de nouveaux DAI sans que ces derniers soient collatéralisés.

Dans ce cas, les répercussions toucheraient les holders de jetons MKR. En effet, lorsqu’une partie des DAI émis par le protocole n’est pas collatéralisée, le protocole émet de nouveau jetons MKR, qu’il vend sur les places d’échange classiques pour rembourser le collatéral. De ce fait, cela veut dire plus de MKR en circulation, donc des répercussions sur ses détenteurs.

Bien que cette solution permettent des retraits instantanés, il est difficile de savoir si celle-ci ne sera pas exploitée. Plus encore, que va-t-elle donner dans le cadre des flash loans ? L’affaire s’annonce en tout cas passionnante à suivre !

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour