L’État français bullish sur Ethereum ? EDF révèle faire fonctionner 150 nœuds du réseau ETH

The Merge tricolore – L’un des plus grands validateurs d’Ethereum (ETH) est français et ne serait autre qu’EDF, qui y gère plus de 150 nœuds via sa filiale Exaion.

EDF et Ethereum : main dans la main après The Merge

Selon un article du 11 octobre dernier de The Big Whale, la filiale web 3 d’EDF, Exaion, gère actuellement 10 nœuds sur Ethereum. Ce chiffre monte à plus de 150, en intégrant dans le compte, les nœuds que l’entreprise gère pour ses clients, qui incluent la société crypto française Just Mining.

Bien qu’Exaion soit la filiale d’un géant de l’énergie, son CEO et co-fondateur, Fatih Balyeli, affirme que son entreprise soutiendrait plutôt « les protocoles de troisième génération qui consomment peu d’énergie ».

Le minage de bitcoins (BTC) ne serait ainsi pas au programme, compte tenu de la quantité d’énergie relativement importante qui est nécessaire à son extraction et qui constituerait un « obstacle infranchissable ».

Outre Ethereum, Exaion tient le rôle de validateur sur d’autres blockchains, dont Tezos (XTZ), Cosmos (ATOM) et Avalanche (AVAX).

>> Conservez vos cryptomonnaies à l’abri sur une clé Ledger. Frais de port offerts (lien commercial) <<

The Merge ou la résurgence de la crainte de la centralisation

Au vu du nombre de nœuds que gère Exaion sur Ethereum, la filiale d’EDF est alors aujourd’hui l’un des plus grands validateurs du réseau.

Bien que certains défenseurs de l’écosystème crypto français puissent se réjouir de cette nouvelle, d’autres peuvent craindre la centralisation d’Ethereum après The Merge. Les géants pourraient prendre le contrôle du réseau, à coups d’investissements massifs, après ce basculement de la preuve de travail à la preuve de participation.

Ethereum post The Merge : vers un risque de centralisation ?
Quid de la décentralisation d’Ethereum après The Merge ?

Quelques jours avant The Merge, 64 % de l’ensemble des ETH verrouillés sur la beacon chain étaient contrôlés par 5 principales pools de staking.

Qui a dit que la France était aux abonnés absents lors de The Merge ? L’écosystème blockchain et crypto français continue d’évoluer au fil des ans, avec des géants, comme EDF, qui y plongent, ou encore cette banque tricolore qui lance des services destinés aux gestionnaires d’actifs proposant des fonds basés sur les cryptomonnaies.

Pleine de promesses, la DeFi est dans sa prime enfance et commet encore quelques faux pas retentissants. Il n’y a pas 36 manières de protéger vos cryptomonnaies ! Gardez-les bien à l’abri sur un portefeuille Ledger. Frais de ports offerts (lien commercial).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour