Circle et SBI Holdings préparent l’adoption de masse du stablecoin USDC au Japon

Collectionnez les articles du JDC en NFT

Collecter cet article

Konnichiwa USDC ! De plus en plus d’observateurs et d’analystes pensent que, parmi les cryptomonnaies, les stablecoins vont s’avérer être une véritable mine d’or, qui va attirer même les plus gros investisseurs institutionnels. Et, en fait, cela commence déjà à être le cas dès à présent. En effet, le grand groupe financier japonais SBI Holdings s’allie aujourd’hui avec l’émetteur de stablecoins Circle pour « booster » ensemble l’adoption de l’USDC au Japon.

Circle débarque en force au Japon avec l’aide de SBI Holdings

Les jonctions se multiplient à grande vitesse entre la nouvelle et innovante classe des crypto-actifs et les grands acteurs de la finance classique. La nouvelle du jour en est une preuve supplémentaire, puisque la crypto-entreprise Circle vient d’annoncer son partenariat avec le puissant groupe financier SBI Holdings, basé à Tokyo, qui compte environ 24 millions de clients.

Dans leur communiqué de presse conjoint paru ce 27 novembre 2023, on apprend que Yoshitaka Kitao (CEO de SBI Holdings) et Jeremy Allaire (CEO de Circle) ont conclu un protocole d’accord qui vise à 3 objectifs au Japon : y faciliter la circulation des stablecoins USDC, établir une relation bancaire et promouvoir l’utilisation des services Web3 de Circle.

« Circle et SBI Holdings unissent leurs forces pour stimuler la circulation de l’USDC et transformer le paysage financier au Japon grâce à l’USDC et aux services Web3 ! Ce partenariat représente une avancée majeure dans l’innovation en matière d’actifs numériques et une expansion stratégique pour l’USDC en Asie. »

Compte X @circle

>> Vous ne faites pas confiance aux plateformes pour garder vos cryptos ? Ledger a la solution <<
<strong> Achetez votre wallet </strong>
Achetez votre wallet

La réglementation japonaise crypto-friendly favorise l’arrivée de l’USDC

Si Circle choisit ce moment pour s’allier à SBI Holdings, c’est parce que, depuis début juin 2023, la « loi révisée sur les services de paiement » au Japon établit une réglementation claire pour les stablecoins et leurs émetteurs.

Notamment pour les stablecoins « collatéralisés », c’est-à-dire indexé à des monnaies légales et adossé à des réserves de liquidités (cash et actifs très liquides). Circle et SBI se sont ainsi engagés à respecter pleinement ces réglementations japonaises liées aux stablecoins, y compris la communication avec les autorités.

Ce partenariat constitue une « étape importante dans les plans d’expansion de Circle », au Japon et en Asie-Pacifique, selon son CEO Jerermy Allaire. Du côté de SBI Holdings, les dirigeants réalisent pleinement l’importance croissante des cryptomonnaies, et donc plus particulièrement celle des stablecoins :

« Le Japon prépare régulièrement le terrain pour l’introduction à grande échelle des stablecoins (…). Dans ces circonstances, nous sommes très heureux d’avoir signé un accord avec Circle, (…), et d’avoir franchi la première étape vers l’adoption généralisée des stablecoins au Japon. (…) »

Yoshitaka Kitao, CEO de SBI Holdings.

Comme mentionné précédemment, dans les 3 objectifs de ce partenariat, la relation de Circle avec les banques au Japon sera assurée par la branche bancaire du SBI Group : la SBI Shinsei Bank. Le groupe financier japonais se veut décidément très actif dans le secteur de Bitcoin (BTC) et des cryptos. En effet, il y a quelques semaines à peine, c’est avec la multinationale bancaire Standard Chartered que SBI a conclu un accord, pour créer une Joint Venture Digital Asset dotée de 100 millions de dollars, afin de favoriser le développement du jeune et prometteur secteur des actifs numériques.

Ledger est le leader mondial du hardware wallet. Une très large gamme de produits adaptés à tous les usages, du simple amateur au plus professionnel. En cliquant sur ce lien, protegez vos actifs numériques et soutenez le travail du JdC
<strong> Achetez votre Ledger </strong>
Achetez votre Ledger

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour