Krach des cryptos : Maker DAO protège son stablecoin à tout prix

Se protéger à tout prix ! – Depuis les déboires de Celsius, c’est tout l’écosystème de la finance crypto qui vacille. Tout le monde cherche à savoir quelle sera la prochaine plateforme à bloquer les retraits. Et la cause est souvent une exposition trop importante aux actifs toxiques que sont devenus les stETH. Pourtant, Three Arrows Capital, Babel Finance, BlockFi ou encore Nexo se défendent et cherchent à rassurer leurs utilisateurs. Pour anticiper toute contagion, Maker DAO préfère prendre les devants. Elle coupe temporairement ses liens avec AAVE pour protéger son stablecoin et se mettre à l’abri.

Des similitudes aux crises des subprimes de 2008

Les événements récents dans la CeFi ont amené de l’incertitude sur certains marchés. Notamment sur celui des « emprunts collatéralisés ». Ce procédé consiste à déposer de la crypto en garantie pour emprunter du stablecoin. Si le mécanisme marchait très bien, la chute récente de la valeur des cryptomonnaie a mis en avant des failles. C’est le cas du stETH qui a entraîné une cascade de défauts de liquidité sur différents protocoles.

Pour protéger le DAI, son stablecoin maison, Maker DAO a débranché le D3M. Le D3M est le DAI Direct Deposit Module (D3M) mis en service en avril 2021. Il permettait à AAVE un accès privilégié à la création du stablecoin DAI et à Maker DAO de déléguer une partie du travail commercial. En résumé, ce module autorise à Maker DAO « d’imposer un taux d’emprunt variable maximum pour le marché DAI sur AAVE ». Or, il s’avère qu’une trop grande parité des contreparties déposées pour emprunter des DAI étaient constituées de ces fameux stETH.

Maker DAO préfère désactiver un module particulier qui le liait à AAVE en raison des conditions de marché dégradées.
Maker DAO anticipe d’éventuels risques et désactive un module avec AAVE – Source : Twitter

>> Un environnement serein pour vos cryptos ? Inscrivez-vous sur Binance (lien affilié) <<

Maker DAO coupe « temporairement » les ponts avec AAVE

Conscient des éventuels problèmes, AAVE avait fait une proposition le 14 juin dernier pour « atténuer le risque concernant l’écart de prix du stETH par rapport à celui de l’ETH ». Il s’agissait de « geler le marché du stETH, à augmenter le seuil de liquidation du stETH à 90 % et à suspendre les emprunts d’ETH ». Secondé par la plateforme de modélisation financière Gauntlet, AAVE met sur la table sa proposition accompagnée d’un commentaire :

« La liquidité actuelle du marché [d’AAVE] est très probablement suffisante pour gérer les liquidations attendues dans le protocole et aucun changement de paramètre immédiat ou d’atténuation des risques n’est nécessaire ».

La réponse de Maker DAO ne s’est pas faite attendre longtemps. Elle est intervenue par l’intermédiaire d’un vote de gouvernance. La décision a été prise de faire tomber à zéro le taux d’emprunt. Cela revient à désactiver le module D3M. Selon la Maker’s Risk Core Unit, l’organe chargé de la sécurité du protocole, la proposition d’AAVE est « un risque inacceptable pour le protocole Maker ».

« La raison pour laquelle nous pensons que c’est risqué est que sur 200 millions de DAI empruntés sur le module, 100 millions sont empruntés par Celsius et garantis principalement par stETH. (…) Les risques de contagion dans la DeFi augmentent. (…) Nous voulons simplement réduire l’exposition. En effet, nous pourrions assister en ce moment à l’équivalent du Lehman [Brothers] de la crypto ».

Primoz, membre de l’équipe Risk Core Unit – Source : CoinDesk

Il termine en affirmant que « la beauté de D3M est la possibilité d’agir à temps afin d’éteindre un potentiel incendie instantanément ». Effectivement, il est rassurant pour les utilisateurs de savoir que la gouvernance d’un protocole peut réduire l’exposition à un risque rapidement après un vote de sa communauté. Cette alternative évite les déboires à l’instar du cas Celsius.

Que vous soyez amateur de DeFi, de Bitcoin ou d’une des cryptomonnaies qui peuplent le marché, il est indispensable que vous disposiez d’un compte sur Binance, l’acteur majeur de l’écosystème du trading (lien affilié)

Ben Canton

Prof à la ville comme à la scène, vulgariser et expliquer c'est mon quotidien. Crypto-agnostique pratiquant, je cherche la lumière dans les ténèbres des internets en essayant d'éviter les querelles de chapelles ! En attendant la révélation, j'achète du Bitcoin pour mes enfants et je m'enthousiasme pour les projets à destination du grand public.

Recevez un condensé d'information chaque jour