Jean-Luc Mélenchon en a marre de Bitcoin et du « casino » des cryptos

Tirer sur l’ambulance – Même si le projet Terra tente désespérément de trouver un plan de sauvetage suite à l’effondrement de l’UST puis du LUNA, la récupération du sujet pour critiquer l’ensemble du secteur crypto va bon train. La dernière critique en date vient du dirigeant de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon.

Les cryptos responsable de l’effondrement économique selon Mélenchon ?

Avertissement préalable : pas de camp politique pour le Journal du Coin. Tout le spectre politique aura droit à sa critique quand il montre à quel point il maîtrise mal ce secteur naissant. Que ce soit pour Éric Zemmour, un peu trop soudainement (électoralement ?) enthousiaste pour les cryptos, ou pour Valérie Pécresse ou Emmanuel Macron, un peu perdus avec le buzzword metaverse.

Aujourd’hui, c’est Jean-Luc Mélenchon qui aura le droit à sa petite pique. Car le dirigeant de la France Insoumise a profité de la faiblesse actuelle du marché de Bitcoin (BTC) et des cryptomonnaies pour en faire un bien vilain amalgame avec la finance traditionnelle :

Jean-Luc Mélenchon considère-t-il sérieusement que les cryptos sont responsables du désastre qu’est la finance traditionnelle ?
Compte Twitter @JLMelenchon

>> Venez vous exposer auc cryptomonnaies avec Binance, l’acteur leader du secteur (lien affilié) <<

Le marché des cryptos pèse 40 fois moins que celui des actions

Remettons les pendules à l’heure : c’est bien le système vieillissant et à bout de souffle de la finance classique qui handicape le marché des crypto-actifs actuellement, et pas l’inverse. Les bourses actions mondiales (particulièrement européennes et américaines) font actuellement grise mine.

Même au sommet du dernier bull run de Bitcoin, en novembre 2021, l’ensemble du marché crypto représentait 3 000 milliards de dollars. Or, le marché des actions est estimé à… 120 000 milliards de dollarssoit donc 40 fois plus que toutes les cryptos réunies lors de leur plus haut. Quant au marché des produits dérivés, n’en parlons même pas, il y aurait de quoi en perdre la tête.

En résumé, si nous considérons comme Jean-Luc Mélenchon que la finance traditionnelle est devenue un gigantesque casino (mal) géré par les banques centrales, merci de ne pas faire d’amalgame avec Bitcoin. Mais le dirigeant de LFI est bien loin d’être le seul à surfer sur cette tendance négative. En effet, dès le lendemain du désastre de l’UST, la secrétaire au Trésor US, Janet Yellen, en a profité pour appeler à réguler les cryptomonnaies.

Vous êtes en droit de ne pas vous intéressez à la politique . En revanche, ne pas vous intéresser à Bitcoin est impardonnable ! N’attendez plus pour préparer l’avenir en allant vous inscrire sur la plateforme Binance, LA référence absolue du secteur (lien affilié).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour