ING : « L’intérêt du public pour les cryptos va doubler »

L’institution financière internationale d’origine néerlandaise ING Group publie une étude menée par IPSOS et soutient que l’intérêt pour les cryptomonnaies en Europe, en Australie et aux États-Unis devrait doubler dans les prochaines années.

L’Europe est divisée sur l’utilisation et l’impact futur des cryptomonnaies

L’étude menée par IPSOS pour ING s’est déroulée durant la période entre le 26 mars et le 6 avril 2018 et a comparé le point de vue de 1000 personnes dans 15 pays, pour un total approximatif de 14828 répondants au dit questionnaire.

À la question clef du rapport « Avez-vous déjà entendu parler des cryptomonnaies », une grande majorité des pays à faibles revenus semblent en savoir plus que les pays développés.

Deux tiers des Européens (66 %) ont déjà entendu parler des cryptos, avec un nombre plus élevé d’hommes (77 %). Plusieurs pays du « Vieux Continent » comme la Turquie (70 %), la Roumanie (75 %) et la Pologne (77 %) ont une proportion plus élevée de personnes conscientes de ce sujet que la moyenne européenne66 %. La fameuse monnaie de Nakamoto est plus connue par les Australiens (70 %) que par les Américains (57 %). Une découverte surprenante a été que les catégories 25-34 ans et 35-44 ans, ne sont pas nécessairement mieux informées que les autres tranches d’âge. Par exemple, 60 % des répondants européens de la catégorie « 65 ans et + » ont déclaré savoir ce qu’il en retournait concernant les cryptos en général.

En revanche, ce qui ne surprit personne est que l’étude révèle que la plupart des personnes interrogées reconnaissent les cryptos comme un investissement plus risqué que l’immobilier, les obligations d’état ou le marché boursier.

Sources : ING Group ; CCN || Images from Shutterstock

Jean-Armand Figeac

Jean-Armand est basé à Zürich et travaille depuis 2018 comme Consultant Blockchain pour l’entreprise phare du marché suisse des télécommunications . Son parcours dans la Fintech a débuté en 2016 comme analyste risque de crédit au sein d’une start-up Zurichoise. Il a oeuvré de nombreuses années pour diverses entreprises internationales de renom, des PME et TPME sur trois continents durant ces dix dernières années. Diplômé d’un Master en Banque et Finance de l'Université de Lucerne, Jean-Armand passe la majeure partie de son temps libre à perfectionner ses connaissances dans les langues étrangères telles que le russe, le swahili, l’arabe et l’allemand.

Commentaires

4 responses à “ING : « L’intérêt du public pour les cryptos va doubler »


Hadès
Quelles est votre source pour ING ? Parce que le titre du votre est trompeur par rapport au contenu.
Répondre · Il y a 4 ans

Morgan Phuc
La source est en lien au bas de l'article (rapport annuel ING Group)
Répondre · Il y a 4 ans

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour