Hécatombe crypto à Singapour – 100 projets abattus par la régulation nationale

Sans licenceL’Autorité monétaire de Singapour sanctionne plus de 100 entreprises cryptos dans le pays, pour afficher sa volonté de passer à la vitesse supérieure en matière de régulation des cryptomonnaies.

Entreprises cryptos à Singapour et licence : deux listes, deux destins

Les mesures adoptées par Autorité monétaire de Singapour – ou MAS pour Monetary Authority of Singapore en anglais – visant à renforcer la régulation des cryptomonnaies dans la cité-Etat, sont tombées comme un couperet pour 103 entreprises y fournissant des services de paiement par actif numérique.

Les exemptions réglementaires de ces entreprises qui n’ont pas obtenu une licence du MAS, ont été supprimées. La liste des entreprises sanctionnées par ces dispositions a été publiée le 22 décembre 2021. Elle comprend les succursales de principaux acteurs de la cryptosphère, comme la branche singapourienne de la bourse de cryptomonnaies basée à Dubaï, Bitxmi, ou encore BitGo Singapore, Revolut Technology Singapore, et la société blockchain sud-coréenne Klaytn.

Une autre liste publiée, contient le nom des entreprises qui ont obtenu une exemption de détention de licence. Bitstamp Limited, Coinbase Singapore, et Gemini Trust, figurent parmi les entités chanceuses qui y figurent.

>> Jouez la sécurité, inscrivez-vous sur la référence des exchanges crypto FTX <<

Chasseur de paradis cryptos : fuir ou s’adapter, quelle stratégie ?

L’Autorité monétaire de Singapour souhaiterait à travers ces nouvelles mesures, soutenir l’adoption de la blockchain et des cryptomonnaies, tout en gérant les risques d’utilisation des cryptomonnaies pour le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme, et le financement de la prolifération des armes de destruction massives.

« Les fournisseurs de services de paiement par token numérique à Singapour doivent se conformer à des exigences visant à atténuer ces risques, notamment la nécessité d’exercer une diligence raisonnable à l’égard des clients, de procéder à des examens réguliers des comptes et de surveiller et signaler les transactions suspectes. »

Porte-parole de l’Autorité monétaire de Singapour

Combien d’entreprises tenteront d’obtenir une licence du MAS après ce durcissement des actions réglementaires ? La branche singapourienne de Binance a fermé ses portes aux nouveaux utilisateurs depuis le 13 décembre, et a annoncé son intention d’y arrêter ses activités d’ici mi-février 2022.

Certains pays mettent en œuvre pour le moment un cadre règlementaire souple, facilitant le fonctionnement au quotidien et le développement des entreprises cryptos. Ce type de climat réglementaire est-il cependant voué à durer dans les trois à cinq ans à venir, ou ces paradis cryptos sont-ils éphémères ?

La position des régulateurs qui décident de mettre progressivement fin à ce qu’il considère comme un far west dans la cryptosphère, contraste souvent avec l’engouement de la population pour les cryptomonnaies. Le MAS sévit, alors que Singapour a une bonne longueur d’avance en matière d’adoption de bitcoin (BTC) et de ses cadets.

Les actions des régulateurs ne sont pas forcément nuisibles à la cryptosphère, elles protègent notamment les investisseurs. Vous cherchez une bourse pour investir en tout sécurité dans bitcoin et ses cadets ? Inscrivez-vous sans attendre sur la plateforme d’exchange crypto de référence FTX et bénéficiez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien affilié, voir conditions sur site officiel).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour