Face à la croissance des cryptomonnaies, le gendarme financier US embauche du personnel

Ils embauchent à tour de bras – La Securities and Exchange Commission (SEC) est l’un des deux principaux régulateurs des marchés financiers US. L’institution a fort à faire avec les projets de cryptomonnaies, comme notamment avec Ripple et son jeton XRP. Manifestement au bout de ses forces actuelles, le gendarme financier va presque doubler ses effectifs pour surveiller le marché des crypto-actifs.

La SEC passe de 20 à 50 « surveillants » des cryptomonnaies

Quand la Securities and Exchange Commission n’est pas occupée à se battre judiciairement contre Ripple, elle est confrontée à des dizaines de demandes d’ETF spot de Bitcoin (BTC). Même si la Commission s’évertue à toutes les repousser et à jouer la montre sur sa prise de décision : trop, c’est trop, pour ses employés chargés du secteur grandissant des cryptomonnaies.

Dans un communiqué de presse paru ce 3 mai 2022, la SEC annonce ainsi un recrutement massif de personnel pour encadrer l’importante diversité de crypto-actifs. Les 20 personnes supplémentaires embauchées par le gendarme financier intégreront la fraîchement renommée unité « Crypto Assets and Cyber Unit » (anciennement Cyber Unit).

Cette dernière comptera désormais un effectif total de 50 personnes, dédiées à protéger les investisseurs contre les escroqueries liées aux cryptomonnaies et autres cybermenaces.

Les cryptomonnaies sous haute surveillance aux USA.
La SEC recrute en masse pour surveiller les cryptomonnaies – Source : sec.gov

>> Jouez la sécurité, inscrivez-vous sur la référence des exchanges crypto FTX  (lien affilié) <<

Des NFT à la DeFi en passant par les stablecoins, rien n’échappera à la SEC

Depuis 2017, la SEC annonce avoir mené pas moins de 80 actions de lutte contre des émissions non enregistrées d’actifs numériques assimilées à des valeurs mobilières (securities) ou contre des crypto-projets/crypto-bourses frauduleux, surfant sur l’enthousiasme pour le secteur.

En plus des émissions (ICO et autres) et des plateformes d’échange de cryptomonnaies, la Securities and Exchange Commission compte aussi bien s’occuper :

  • du lending (prêts/emprunts) et du staking (mise en jeu) de cryptomonnaies ;
  • de la finance décentralisée (DeFi) et de ses DEX (decentralized exchange) ;
  • des tokens non fongibles (NFT) ;
  • des stablecoins (USDT, USDC, DAI,…).

« Le marché des cryptomonnaies a explosé ces dernières années. Les investisseurs particuliers ont été la cible de l’essentiel des abus dans ce secteur. Pendant ce temps, les cybermenaces continuent de poser des risques existentiels aux marchés financiers et à leurs participants. (…) La Crypto Assets and Cyber Unit aujourd’hui renforcée sera à l’avant-garde de la protection des investisseurs, et de la garantie de marchés équitables et ordonnés, face à ces défis critiques. »

Gurbir S. Grewal, directeur de la Division of Enforcement de la SEC

Avec tous ces nouveaux arrivants, les attaques judiciaires pour émission (supposée) de valeurs mobilières – comme dans le cas du XRP – pourraient bien se multiplier. Même la plutôt « pro-crypto » commissaire de la SEC, Hester Peirce, nous recommande amicalement de faire attention, notamment avec l’émission de NFT qui pourraient être assimilés à des securities.

En ce moment, ça tire à balles réelles sur certains exchanges et les régulateurs ne plaisantent plus. Raison de plus pour choisir une plateforme qui ne subit pas ce courroux, comme FTX. N’attendez-plus, inscrivez-vous sur cette plateforme de référence, et profitez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien affilié, voir conditions sur site).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour