Dépôt de bilan de Voyager – L’entreprise pourra-t-elle sauver ses clients ?

Priorité aux clients de Voyager – La société Voyager Digital a officiellement déposé le bilan le 6 juillet dernier et s’est placée sous la protection de la loi sur les faillites à New York. Ce faisant, elle espère éviter des poursuites judiciaires à rallonge qui lui couteraient beaucoup d’argent. Mais les dirigeants ont aussi en tête de restructurer l’entreprise et de relancer l’activité à moyen terme. C’est pour cela qu’ils ont fait des requêtes auprès du Tribunal de New York afin de ménager le moral de ses clients et d’envoyer un message positif au marché. Direction Bowling Green au sud de Manhattan pour faire le point sur ce dossier !

Voyager ne perd pas tout espoir de satisfaire ses clients…

En vertu du chapitre 11 des faillites de sociétés, Voyager Digital a placé sa trésorerie sous l’autorité de l’honorable juge Martin Glenn du Tribunal des faillites des États-Unis du district sud de New-York. C’est maintenant à lui de décider ce qu’il adviendra des actifs de la société. Il déterminera surtout quels créanciers seront remboursés en premier.

Pendant cette période compliquée, les responsables de Voyager espèrent pourvoir maintenir un semblant de normalité pour ses clients. L’avocat de la firme a déclaré lors du dépôt de dossier de faillite :

« Les débiteurs ont déterminé que le blocage des retraits pourrait nuire considérablement au moral des clients conformément au chapitre 11 [des faillites des sociétés] (…) Redonner aux clients l’accès aux retraits de leurs liquidités [détenues par la Metropolitan Commercial Bank] atténuera leurs inquiétudes et rétablira l’intégrité de la plateforme. »

Mais comment assurer des retraits quand la plateforme est en faillite technique ?

Le juge Martin Glenn de New York devra déterminer si les demandes de Voyager, car elle souhaite satisfaire un maximum de clients, malgré sa liquidation judiciaire
Le tribunal des faillites de New-York a le destin de Voyager entre ses mains

>> Venez faire vos premiers pas dans l’univers Bitcoin sur Binance (lien affilié) <<

… et soumet des requêtes à la justice US

C’est là que la loi américaine a ses petites particularités. En effet, une société déclarée en « banqueroute » peut demander certains aménagements et certaines « faveurs » au juge en charge du dossier. C’est ainsi que les représentants de Voyager ont fait plusieurs demandes afin de tenter de rembourser une partie de leurs clients :

  • Tout d’abord, ils ont demandé à avoir accès aux 350 millions de dollars détenus par la Metropolitan Commercial Bank pour le compte des clients de Voyager ;
  • Ils ont également requis la liquidation de tous les comptes clients négatifs de la plateforme ;
  • Les avocats ont aussi réclamé la récupération de toute la trésorerie répartie sur les différents autres exchanges ;
  • Une demande de ne pas interrompre le staking de cryptomonnaies en cours a été ajoutée ;
  • Enfin, les dirigeants espèrent que le juge allège les frais liés à la liquidation.

Le CEO de Voyager, Stephen Ehrlich, continue ses déclarations positives à la presse. Il rejette ouvertement la responsabilité des événements sur des facteurs externes à sa société :

« Nous croyons fermement en l’avenir de l’industrie, mais la volatilité prolongée des marchés cryptos et la défaillance de Three Arrows Capital (3AC) nous obligent à prendre cette mesure radicale. »

D’ailleurs, Voyager a également demandé à 3AC de lui rembourser les 650 millions de dollars qu’elle lui doit. Mais vu l’état financier de l’entreprise de Singapour, pas sûr que cette requête aboutisse.

Une audience est prévue pour le 4 août à 11 h (heure de New York). Le futur immédiat des clients de Voyager Digital est entre les mains de l’honorable juge Martin Glenn. Il aura la lourde charge de déterminer quelles demandes sont légitimes et lesquelles ne le sont pas. Les plateformes d’échange de cryptomonnaies et les fonds d’investissements sont sous le feu des projecteurs de la justice et des médias, alors que le marché baissier met en lumière certaines failles du secteur.

Malgré des sorties de route, le voyage crypto est loin d’être terminé ! Besoin de retrouver un environnement serein pour trader vos bitcoins ? Courez vous inscrire sur Binance, LA référence absolue des plateformes cryptos (lien affilié).

Ben Canton

Prof à la ville comme à la scène, vulgariser et expliquer c'est mon quotidien. Crypto-agnostique pratiquant, je cherche la lumière dans les ténèbres des internets en essayant d'éviter les querelles de chapelles ! En attendant la révélation, j'achète du Bitcoin pour mes enfants et je m'enthousiasme pour les projets à destination du grand public.

Recevez un condensé d'information chaque jour